Admettre ses fautes vient rarement sans conséquence; Alex Nevsky l'aura compris, alors que sa maison de disque a choisi de suspendre pour une durée indéterminée son contrat.

Vendredi dernier, le chanteur a publié une lettre ouverte dans laquelle il admettait avoir eu des comportements abusifs avec une ancienne amoureuse au cours de leur relation, en plus de reconnaître avoir fermé les yeux sur des actions similaires effectuées par des hommes de son entourage. Ce lundi, suivant sa confession, Musicor et Distribution Select ont donc déclaré par communiqué qu'elles rompaient leurs liens avec Alex Nevsky.

« Compte tenu de l’admission par Alex Nevsky de ''coercition sexuelle'' dans sa publication Instagram de vendredi dernier, Musicor et Distribution Select suspendent pour une durée indéterminée leur collaboration avec l’artiste. »

Alex Nevsky rejoint donc les rangs des autres artistes ayant vu leur maison de disque se dissocier d'eux après que leurs noms aient fait surface parmi les innombrables dénonciations qui ont lieu sur les réseaux sociaux depuis le début du mois de juillet. Parmi eux, on compte Bernard Adamus et Yann Perreau. Le bassiste de Simple Plan, David Desrosiers, et le rappeur Maybe Watson d'Alaclair Ensemble ont quant à eux dû quitter leur groupe suite aux dénonciations.

Page d'accueil