13 vedettes québécoises qui ont partagé un message touchant pour la fête des Mères

Crédit photo: Instagram d'Ingrid Falaise

Les futures mamans, les nouvelles mamans, les mamans depuis longtemps, celles qui aimeraient être maman ou qui ont perdu leur petit, les mamans au ciel et les grands-mamans sont à l'honneur aujourd'hui et toutes les vedettes québécoises en profitent pour leur rendre hommage. Parents ou pas, les personnalités du showbiz québécois ont tenu à partager quelques mots extrêmement beaux, qui viennent nous toucher droit au cœur.

Ingrid Falaise

Geneviève Everell

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Il était une fois, une maman malade, malade dans son cœur et malade dans son corps. Il était une fois une maman remplie d’amour à donner, mais démunie du reste. Il était une fois une madame au plus grand coeur que je connaisse, à la plus belle âme, elle était si drôle ( si vous aimer ma Lucienne, c’est que vous aimer l’humour de ma maman parce que je tient ça d’elle ) . Il était une fois une débrouillarde comme jamais et une cuisinière incroyable qui goûtais dans sa tête et qui réussissait des chefs d’œuvre avec rien, parce qu’on avait rien. Il était une fois la personne qui me manque le plus au monde non seulement pour sa présence mais aussi pour son amour inégalable pour moi. Sur ses mots et sur ses larmes , je vais allez câliner mon garçon et lui donner le meilleur que je puisse et ça commence par de l’amour, c’est la seul chose que j’ai eu et c’est certainement ce qui m’a sauvé la vie. ♥️♥️♥️

Une publication partagée par Genevieve Everell (@misssushialamaison) le

Pascal Morrissette

Amélie B. Simard

Alicia Moffet

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Bonne fête des mère à tous les mamans, futures mamans et maman-anges. Aujourd’hui, je vous admire d’un tout autre oeil. Avoir la chance de porter ma fille à moi, en ce moment même, ça me fait réaliser à quel point nos mamans ont été prêtes à absolument tout vivre et tout traverser pour nous avant même de nous connaître et tout au long de nos vies. Ça me fait aussi réaliser comment être maman, c’est un cadeau et une chance qu’on ne devrait jamais prendre pour acquis. Vous êtes incroyables les moms, sincèrement. Maman, merci d’être la personne, la meilleure amie et surtout la mom que tu es. T’avoir près de moi me rend encore tellement plus excitée et en confiance pour la prochaine étape qui s’envient. Si je peux être que ce soit le un dixième de la maman que tu es et que tu as toujours été, ma fille sera la plus chanceuse du monde. Merci pour tout tout tout tout et absolument tout. Je t’aime❤️❤️❤️

Une publication partagée par Alicia (@aliciamoffet) le

Charlotte Legault

Victoria Kult

Laurence Nerbonne

Jonas

« J'ai eu la chance de pouvoir appeler cette femme ici maman! Ma mère travaille non seulement très fort en étant une grande matriarche pour notre famille, mais elle contribue inlassablement à sa communauté, à ses clients, à ses étudiants et à l’amélioration de l’humanité au quotidien. Nous sommes tous mieux avec elle sur cette planète! Bonne fête des mères à toi, maman. »

David Bernard

Stéphane Laporte

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Je monte l'escalier de la ruelle de mon enfance, j'arrive sur la galerie qui n'est pas encore fleurie. Il est trop tôt. Le printemps n'est pas chaud. Tous les étés, depuis plus de 50 ans, il y a tellement de fleurs sur cette petite galerie que ce n'est plus une galerie, c'est un bouquet, un immense bouquet offert aux voisins… … Et finalement, j'arrive au salon, l'endroit où débutent toutes les réjouissances. J'embrasse ma soeur Dominique, son chum Jacques-Bernard, ma filleule Marjolaine et nos amies Suzanne et Nancy. Normalement, il devrait y avoir maman. Maman est toujours là. Toutes les fois que j'ai traversé cette maison, il y avait ma mère au bout. Cette maison, ç'a toujours été chez maman. Même quand papa vivait, même s'ils l'avaient achetée ensemble, c'était chez maman. On vivait, ma soeur, mon frère, mon père et moi, chez ma mère. C'était elle, l'âme de cette demeure. Elle qui avait choisi l'usage de chaque pièce, la couleur de chaque mur, la disposition de chaque meuble, chaque tableau, chaque bibelot. C'est elle qui accueillait tout le monde. Qui ajoutait un couvert pour chacun de nos amis. Qui mettait des fleurs sur la galerie, faisait un petit jardin sur le côté et entretenait le carré d'herbe devant. Ma mère était notre maison et notre maison était ma mère. C'est là qu'elle a appris la vie à trois enfants et un mari. C'est là qu'elle est morte, dans sa chambre, dans son lit, en juillet dernier. Ma soeur, avant, habitait le logement du haut. Maintenant, elle habite celui du bas. Chez ma mère, c'est chez elle, dorénavant... Lors de sa longue maladie, ma mère disait souvent à sa fille : « Quand je ne serai plus là, tu descendras en bas. On est bien en bas. Il y a tout. » Ma soeur ne répondait pas. Elle était bien en haut. Elle ne croyait jamais changer d'étage. Puis quand ma mère nous a quittés, ça s'est fait tout seul. Ma soeur a déménagé toutes ses affaires en bas. Comme si son coeur était déjà là. Maintenant, c'est ma mère qui habite en haut d'elle. Tout en haut. (EXTRAIT CHRONIQUE LA PRESSE) Bonne fête des mères! #fetedesmeres #mothersday

Une publication partagée par Stéphane Laporte (@laportestephane) le

Klô Pelgag

Véronique Bannon

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Bonne fête des mères, tout d’abord à la mienne ♥️ et a toutes ces mamans de sang et de coeur qui aiment, qui donnent cet amour inconditionnel a leurs enfants ! ♥️♥️ Du plus loin que je me souvienne j'ai toujours voulu devenir une maman. Depuis la naissance de mon petit miracle, ma vie a basculé ! J'ai compris l'importance de donner la vie à un être humain. Milan, je ne sais pas si je suis toujours à la hauteur. Je me suis sentie souvent coupable. Je t'ai donné la vie et un jour j'ai voulu arrêter la mienne en croyant que je ne serais jamais la bonne maman que tu méritais. Depuis que tu es né tu souris, tu t'émerveilles devant tout ,tu aimes la vie tu es heureux et tu me rends si fière. Je n'ai jamais connu une fierté aussi grande pour des choses que moi-même j'ai faites. J'essaie de t'éviter la souffrance car je sais trop ce que c'est. mais je sais qu'un jour tu auras aussi à te battre contre des événements de la vie où parfois tu n'auras aucun contrôle. J'ai beau vouloir te protéger des pires monstres des pires souffrances de la terre,tu n'es pas moi ( heureusement). Tu es celui que j'aurais aimé être petite fille et en grandissant. Tu es toi et j'ai confiance en toi. J'espère qu'avec tout l'amour que je te donne tu resteras toujours aussi positif dans la vie. Je prétends t'apprendre des choses mais c'est l'inverse c'est toi, se sont à travers tes beaux grands yeux bleus que j'apprends la vie. Milan j'ai l'honneur d'être ta maman. De mon ventre je t'adorais déjà ! J'espère te rendre aussi fier que tu me rends fière. Je te regarde aller je te regarde grandir et pour moi, être ta maman m'a sauvé la vie ! Je t'aime mon coeur et je serai toujours là pour toi. Si la vie a décidé que c'était pour être moi ta maman. Je vais me battre pour la vivre et être à tes côtés. Merci pour tous tes "je t'aime ma maman d'amour" tous tes câlins. Tu es extraordinaire. Ta force me rend forte. Merci Milan grâce à toi je vis le plus beau rôle de ma vie et mon rêve de devenir maman. Et je suis chanceuse, je suis ta maman à toi ! ♥️♥️ #fêtedesmères #mothersday #motherandson #mothersonlove #motherlove

Une publication partagée par Véronique Bannon Officiel (@verobannon) le

Bonne fête des Mères!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES