Xavier Dolan demande pardon aux gens qu’il a intimidés

Chaque année depuis 2010, le troisième jeudi du mois d’octobre accueille le Spirit Day, un anniversaire soulignant les impacts de l’intimidation sur les jeunes de la communauté LGBTQ. Les internautes et les vedettes ont donc été nombreux à partager leurs témoignages et leurs histoires sous le mot-clic #spiritday, mais aussi à afficher le mauve dans leur fil d’actualité en support à cette journée de sensibilisation.

 

Xavier Dolan a lui aussi fait une publication en lien avec #spiritday. Le réalisateur a partagé un témoignage vibrant sur l’importance de mettre ses propres actions en perspective et d’assumer la responsabilité de ses actes, même lorsqu’ils sont faits dans un but de survivance. Celui qu’on a connu il y a huit ans maintenant avec J’ai tué ma mère s’est confié sur ses années de pensionnat et sur à quel point le climat hostile de ces écoles l’a poussé à vouloir se hisser auprès des garçons qui intimidaient, plutôt que ceux qui seraient intimidés.

« Je me tiens debout aux côtés de toute la jeunesse LGBTQ aujourd’hui, et je leur envoie de l’amour et de l’espoir. Je m’excuse également auprès des gens que j’ai blessés, et je prie pour qu’ils aient rencontré de meilleures personnes, qui les ont aimées et qui les ont acceptées. Ce que nous décidons de ressentir et de donner aux autres laisse des marques permanentes sur leurs cœurs, que ce soit de l’amour ou de la haine. Quand j’ai finalement compris cela, il était trop tard. Comme avec tous les types d’intolérance, passive ou agressive, l’intimidation prend ses racines dans l’ignorance et la peur. Je ne me suis jamais pardonné pour ce que j’ai fait, mais l’heure est venue de s’aimer soi-même et d’aimer les autres. »

Happy #spiritday 💜 Please read. Photo by me. Jk. Photo by A. McLellan

A post shared by xavierdolan (@xavierdolan) on

Comme diraient nos grand-mères, l’introspection est la première étape vers la guérison. Et nos grand-mères ont tout à fait raison.

 

À lire aussi : 

Xavier Dolan se fait tatouer un personnage d’Harry Potter

Éric Salvail: « je suis l’unique responsable de ce qui se passe »

Rozon-Salvail: La communauté artistique réagit aux allégations

Crédit photo : Karine Paradis

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES