Sylvain Cossette livre un émouvant témoignage au sujet de Patrick Bourgeois

De passage à Tout le monde en parle pour présenter sa nouvelle tournée 80s, Sylvain Cossette a également fait le point sur les événements éprouvants qui ont ponctué sa dernière année. De sa séparation de quelques mois avec Andrée Watters, sa conjointe de longue date, au plus récent diagnostic de cancer de son frère François, le chanteur s’est confié en toute sincérité à Guy A. Lepage.

Et quand il a ultimement été question du décès subit de son ami Patrick Bourgeois, Sylvain a tenu à témoigner de la grande compassion qui animait le défunt leader des BB : « Écoute, j’en revenais pas un jour il m’appelle et il me dit : « Est-ce que je peux avoir le numéro de ton frère? J’aimerais l’appeler pour le booster, pour lui donner de l’énergie, pour lui dire quoi faire et comment s’en sortir ». Je lui ai dit : « Écoute Pat, t’es malade, t’as le cancer et tu me demandes le numéro de mon frère pour pouvoir l’appeler? » Écoute, j’en revenais pas. C’est drôle, je pense beaucoup à lui, et on n’était pas deux grands chums, il faut que je le dise. On était deux gars qui s’appréciaient, qui de temps en temps se parlaient, on faisait des shows ensemble. Et tu sais, c’est drôle parce que j’ai eu mes propres problèmes de santé il y a une couple d’années. Je n’ai pas frôlé la mort, mais quand la mort te fait un clin d’œil dans la vie, plus que tu vieillis, plus que tu te dis : « Je suis trop jeune pour mourir ». Et là, tu regardes Patrick qui est mort à 55 ans, un gars plein d’énergie, un fou, un cave comme nous autres. »

Crédit : Karine Dufour pour ICI Radio-Canada

Des 14 frères et sœurs de la famille Cossette, quatre sont décédés et trois sont présentement mal en point. Stéphane Rousseau, lui aussi de passage à l’émission et également un grand ami de Patrick, a dit que la nouvelle lui avait fait très mal parce qu’il n’était pas au courant que l’état de son ami s’était détérioré aussi vite. Le chanteur a raconté que, même dans ses derniers moments, Patrick tentait de faire oublier la maladie : « Je suis allé le voir cet été, il faisait un show à côté de chez nous. Et il était malade, il avait le teint vert de chimiothérapie. Je lui disais : « Pat, qu’est-ce que tu fais là, qu’est-ce que tu fais sur la scène? » Il dit : « Sylvain, c’est ma vie, je ne peux pas être chez nous. Je ne veux pas penser à ma maladie, je veux faire des shows. » Il avait de la misère à monter les marches, mais quand il est monté sur la scène, il a chanté comme un dieu. »

La tournée 80s de Sylvain Cossette prendra la route dès l’automne prochain. Et pour donner à la Société de la recherche sur le cancer, dont Stéphane Rousseau est le porte-parole, c’est juste ici.

 

À lire aussi : 

Rosalie Bonenfant parle de sa tentative de suicide

Non, Sylvain Cossette n’a jamais eu cette Pontiac Sunfire modifiée

Andréanne A. Malette offre une reprise de Zombie en hommage aux Cranberries

Crédit photo : Damien Ligardi

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES