Stéphanie Boulay écrit un texte percutant qui fait le tour de la toile

Stéphanie Boulay, ou, si vous préférez, la moitié blonde des sœurs Boulay, a écrit un tout premier article sur son nouveau blogue personnel. Elle commence par dire que c'est un autre texte, écrit par Candice Benbow, qui l'a inspiré à faire de même, c'est-à-dire à dénoncer les relations négatives avec les hommes qu'elle a vécues tout en l'inscrivant dans un problème plus large, qui touche toutes les femmes. Alternant entre son expérience personnelle et ses constations générales, elle confie avoir s'être sentie victime et avoir été blessée dans ses relations amoureuses tout en dénonçant ce qu'elle appelle « le boysclub ». Ce club, elle le décrit comme ces hommes qui se protègent entre eux, qui mettent la faute sur les victimes et qui s'encouragent dans leurs infidélités.

« ''Homme comme toi'', membre du boysclub. Dernièrement, je ne suis pas impressionnée par toi, ni par toi, ni par toi, ni par toi. Membres du boysclub, vous m’avez menti. [...] Vous m’avez pénétrée sans condom sans mon consentement, vous avez dit que c’était aussi de ma faute. Vous ne m’avez pas crue quand je vous ai confié que je pensais avoir été agressée. Vous m’avez pénétrée sans condom en me disant que j’étais la seule, finalement, il y en avait des dizaines d’autres. J’ai eu peur pour ma santé, pour ma vie » peut-on lire, d'entrée de jeu.

Sans jamais nommer celui qu'elle accuse (et on se doute bien qu'ils sont plusieurs à l'avoir blessée et trahie), elle lance tout de même quelques pointes. Comme l'a si bien écrit le chroniqueur Hugo Dumas dans un gazouillis, plus tôt aujourd'hui, il faut savoir lire entre les lignes du texte. 

Pour lire ce superbe et émouvant texte en entier, c'est ici.

 

À lire aussi:

Des musiciennes québécoises dénoncent le sexisme dans le milieu des arts et du spectacle

Stéphanie Boulay avoue avoir souffert d’anorexie

Une bande-annonce pour la nouvelle comédie avec Marie-Soleil Dion et Guy Nadon

Crédit photo: Karine Paradis

PLUS DE NOUVELLES