Stéphane Rousseau dévoile le nom de son talk-show et commente l’affaire Rozon

Lors de son passage très anticipé à Tout le monde en parle, Stéphane Rousseau en a dévoilé davantage sur le nouveau défi qui l’attend à V. Après des propositions bien saugrenues pour le nom de son mandat de fin de soirée, telles qu’En mode Salvail avec Stéphane Rousseau, Ça va être meilleur demain, Le Stéphane Rou-show, ou même Amanché pour veiller tard, c’est finalement le très efficace Le show de Rousseau qui a remporté ce laborieux brainstorm.

Inspiré par les grands noms du domaine tels que Johnny Carson, David Letterman, Jimmy Fallon, Ellen ou Conan O’Brian, Stéphane Rousseau promet une émission qui s’inscrira dans cette lignée : « C’est un talk-show dans la pure tradition des talk-shows américains, mais avec une identité bien québécoise. J’ai envie de m’amuser, je suis assez fan de talk-shows depuis toujours ».

Pour l’humoriste, le timing de cette proposition en or n’aurait pas pu mieux tomber : « C’était dans mon bucket list, mais je ne pensais pas que ça arriverait là. Et avant Noël, j’ai reçu un coup de téléphone de Fair-Play avec qui j’avais fait Sur invitation seulement. C’est des chums, je les aime beaucoup et je me sens en confiance avec eux. Et forcément, on se retrouvait avec une fenêtre à V, et je me suis dit : « Pourquoi pas? » J’ai rien devant moi, je viens de sortir d’une année sabbatique, j’étais super bien, mais je commençais à me tourner les pouces quand même et j’ai commencé à réfléchir à ce que j’allais faire l’année prochaine ».

Au sujet de l’oeuvre glauque qu’il a signée en référence à Gilbert Rozon, le nouveau king de V dit s’être senti trahi par Juste pour rire, qui est rapidement devenu un symbole de mutisme face au mouvement de dénonciation porté les femmes et les hommes du milieu culturel québécois : « Ça faisait une semaine ou plus qu’on voyait des articles à répétition sur Juste pour rire. Moi j’ai terminé une tournée avec eux, j’ai travaillé pendant huit ans, dix ans avec eux. C’était mes producteurs. J’étais vraiment choqué, triste, déboussolé par tous ces événements-là, alors j’ai fait ce dessin-là et je l’ai posté ce matin-là. Moi, ça me faisait du mal parce que le petit bonhomme Juste pour rire, la fierté que j’avais de le porter sur mon t-shirt quand j’étais gamin, je me souviens j’étais content de faire partie de cette famille-là. C’était un sceau, une approbation extraordinaire. Ça fait qu’il venait nous fucker cette patente-là avec cette nouvelle-là et ça m’a franchement blessé. »

Le décompte avant la grande première du Show de Rousseau est lancé : l’humoriste nous donne rendez-vous le 5 mars à 22h sur les ondes de V.

 

À lire aussi : 

Ima se confie sur sa relation à distance

Stéphane Rousseau partage un énorme faux pas vestimentaire

Véro explique pourquoi elle n’a pas commenté le mouvement #MoiAussi

Crédit photo : Karine Dufour

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES