Simon Olivier Fecteau répond à ceux qui disent que le Bye Bye n'a plus sa place

Année après année, le Bye Bye soulève son lot de débats sur les réseaux sociaux. Ce rendez-vous télévisuel est assurément l'un des plus surveillés de l'année et il semble que sa nature rassembleuse se soit quelque peu effritée à l'ère où les réseaux sociaux exposent la critique comme jamais auparavant. Certains disent même que ce genre d'émission n'a plus vraiment sa place, puisque les rendez-vous de fin d'année sont inévitablement marqués par des polémiques.

Cependant le réalisateur du Bye Bye 2017, Simon Olivier Fecteau, n'est pas de cet avis, comme on a pu entendre dans le plus récent épisode du balado Le Super Matozoïde : « En bout de ligne, quand la poussière retombe, reste qu’il y a trois millions de personnes qui l’écoutent le soir même, il y en a un autre million qui l’écoute le lendemain. En tout et partout ça fait une cote d’écoute qui se rapproche de cinq millions de personnes. Ça fait que oui, ça rassemble. Ça rassemble beaucoup, en plus. Et ça me fait rire quand des gens ont des débats sur le Bye Bye : il y a quelqu’un qui est pour, quelqu’un qui est contre le Bye Bye. C’est l’émission la plus écoutée et de loin. Donc oui, ça a sa place. Si jamais le monde dans une couple d’années n’écoute plus le Bye Bye, ben à ce moment-là on changera. »

Celui qui présentait récemment sa nouvelle flamme estime que les gens qui apprécient le Bye Bye représentent en fait une majorité silencieuse : « Le grand public, quand tu prends le temps de l’écouter, c’est des gens qui ont des jobs et qui n’ont pas le temps d’être sur les réseaux sociaux tant que ça parce qu’ils sont occupés, et qui sont en famille et qui écoutent le Bye Bye, ils sont contents. Et c’est ce monde-là qu’on entend le moins parce qu’ils sont occupés à vivre leur vie. C’est eux autres qui sont importants en bout de ligne. »

Écoutez l'extrait de cette entrevue ici.

Serait-il temps d'accueillir une nouvelle forme de revue télévisuelle de fin d'année?

 

À lire aussi :

Céline Dion serait-elle plus malade qu’on le pense?

Le throwback du jour: Anne-Marie Withenshaw en 1999

Sylvain Cossette livre un émouvant témoignage au sujet de Patrick Bourgeois

Crédit photo : Karine Paradis

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES