Sarah Michelle Gellar avoue avoir fait une dépression post-partum

Il y a une véritable crise du système de santé aux États-Unis depuis l'arrivée au pouvoir de Trump et de plus en plus de stars partagent leurs inquiétudes. Cette semaine, c'est Sarah Michelle Gellar qui s'est tournée vers ses 1,5 million d'abonnés sur Instagram pour confier qu'elle a souffert de dépression post-partum après la naissance de sa fille, Charlotte.

« Avoir des enfants est merveilleux et change la vie, et rarement on est préparé à ça. J'aime mes enfants plus que tout au monde, écrit l'actrice sous un cliché d'elle et de sa fille alors qu'elle était bébé. Mais, comme beaucoup de femmes, moi aussi j'ai souffert de dépression post-partum après la naissance de mon premier bébé. J'ai eu de l'aide, je suis passée au travers et, depuis, chaque jour est le meilleur cadeau que j'aurais pu avoir. »

La maman de deux enfants et femme de Freddie Prinze Jrs'adresse ensuite aux autres mères qui vivent la même situation: « À celle qui passe au travers de ça, sachez que vous n'êtes pas seules et que les choses s'améliorent réellement. » Finalement, elle demande à tous les Américains de contacter leur député s'ils tiennent à ce que la dépression post-partum soit couverte par le système de santé et conclut avec le #NotAPreExistingCondition parce que, avec les mesures du gouvernement Trump, la dépression qui suit un accouchement est considérée comme issue d'une condition pré-existante et les soins ne sont donc pas couverts par les assurances.

De plus en plus de femmes s'ouvrent sur la dépression post-partum. Récemment, Chrissy Teigen confiait en avoir souffert après avoir eu sa fille, Luna.

À lire aussi:

Le fils de Sarah Michelle Gellar conduit d’urgence à l’hôpital

PHOTOS: Les acteurs de Buffy se réunissent 20 ans plus tard

À l’international – Sarah Michelle Gellar aux côtés de son amie Shannen Doherty

Crédit photo: Instagram (Sarah Michelle Gellar), Courtoisie Entertainment Weekly

PLUS DE NOUVELLES