Saltimbanco du Cirque du Soleil – Première au Centre Bell

Hier soir, la magie de Saltimbanco nous a envoûtés! Depuis 1992, Saltimbanco s’est arrêté dans pas moins de 205 villes et 41 pays et le spectacle a été vu par 14 millions de spectateurs. Hier, la troupe est enfin rentrée au bercail, à Montréal, pour clore la tournée mondiale en beauté au Centre Bell (le spectacle sera au Centre Bell jusqu’au 30 décembre)! Bien sûr, une TONNE de personnalités a défilé sur le tapis rouge de l’événement, accompagnée de clowns plus rigolos les uns que les autres, tirant la langue, montrant leurs muscles ou se chamaillant: petit clin d’oeil à Unité 9 avec la jolie prisonnière Suzanne Clément qui était avec ses nièces pour l’occasion, ainsi qu’à la sympathique psychologue Edith Cochrane, accompagnée de sa petite famille et amoureux Emmanuel Bilodeau.

Saltimbanco, un délice pour les yeux

Les artisans du cirque sont étonnants: ces gitans qu’on mange des yeux avec envie tellement ils sont agiles puisqu’ils maîtrisent à la perfection leur art. N’ayant aucune frontière, les artistes grimpent aussi aisément que Spider-Man, volent dans les airs, sont d’une force surhumaine… Ils semblent provenir d’un autre monde et règnent en roi sur l’espace. Et tout ça, dans l’ambiance d’une grande fête colorée, où le rire est toujours présent.

Des rires qui étaient accentués avec le petit mime à la casquette Eddie (on aurait eu le goût de lui faire un câlin) qui ne cessait d’interagir avec le public et qui a même fait monter un spectateur sur la scène, qu’il a pris en duel dans un Far-West imaginaire: assez comique merci!

Hier soir, on avait un sac de popcorn. Et on doit dire qu’il s’écoulait peu rapidement tellement on avait de grands yeux bien ronds… et la bouche ouverte d’étonnement. Oui, particulièrement lors du numéro de la femme seule, perchée dans les airs sur sa balançoire: un moment à faire frissonner! Tout le monde s’est déjà balancé, mais jamais comme elle. Un peu plus loin, toujours plus haut! Le ciel est son terrain de jeu. Un moment qui nous a complètement plongé dans nos souvenirs d’enfants; lorsque le temps n’existait pas et seul le plaisir comptait. 

PS: Les filles petit bonus de fin, deux G.I. Joe avec un corps découpé au couteau à la Magic Mike (on voyait bien chaque muscle bouger, ayo-ye!) vous feront assurément saliver lors de leur numéro… plus que musclé! On peut vous assurer que la gent féminine roucoulait à souhait hier soir en voyant ce joli duo!

[obm_video id=1090]

Saltimbanco du Cirque du Soleil - Première au Centre Bell

Crédit photo: Karine

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES