Renaud Blanchet: « Je réalise un rêve »

Crédit photo: Benoit Vermette

Renaud Blanchet est revenu au Québec il y a à peine trois mois, après avoir passé tout autant de temps en Grèce alors qu'il participait à Occupation Double. Depuis, c'est un vrai chou-chou sur les rails du showbiz et celui qui n'a jamais caché vouloir devenir une personnalité publique a bien l'intention de ne pas tomber dans l'oubli, mais plutôt de surfer sur la vague pour suivre les traces des Maripier Morin de ce monde (mais sûrement avec des talons un peu moins hauts!). « Kim Rusk qui a fait Loft Story, Sansdrick qui a son show de télé... ces gens-là ont fait leur propre chemin pis sont super inspirants et je me dis : ''Je vais faire la même chose'' », nous raconte le porte-parole de Jurassic Park en concert.

Et Jurassic Park, n'importe quel fan d'OD sait que ça fait briller les yeux de Renaud. Durant le voyage final à Hawaï, les candidats restants sont allés au Kualoa Ranch, où le tournage du long métrage de 1993 a eu lieu : « ça a comme réalimenté la flamme que j'avais pour ce film-là ». Cette flamme-là s'est allumée pour la première fois quand il avait trois ans, qu'il regardait le film de  Steven Spielberg aux deux semaines et qu'il est devenu le genre de p'tit gars qui connaît tout sur tout des dinosaures. Ne lui demandez pas de faire la différence entre un Ptérodactyle et un Ptéranodon - il y a toujours bien des limites à être animé par les mêmes passions que durant l'enfance! -, mais 26 ans plus tard, il écoute encore le film chaque année. Tout ça pour dire qu'il n'a pas été trop, trop difficile de le convaincre de prendre le rôle de porte-parole pour l'événement : « Je me suis dit : ''Pourquoi pas?'' Je suis un fan fini du film, je suis un fan aussi de musique classique, je suis un nostalgique des années 90, donc je me suis dit : ''Go! On le fait!'' »

La carrière de Renaud comme influenceur connaît une éclosion assez impressionnante, même pour un gars qui est passé à OD. En fin de journée, hier, il annonçait se joindre à l'équipe de Véronique et les Fantastiques alors qu'en septembre, personne ne connaissait son nom. « D'une certaine manière, je vis un rêve. Je réalise un rêve, plutôt, nous confie-t-il. Je suis vraiment content de ça, autant je suis vraiment sélectif. Parce que oui, j'ai dit que je voulais devenir influenceur, mais je veux pas devenir un panneau publicitaire. Je prends vraiment des projets qui m'emballent, quelque chose qui attire vraiment mon attention. C'est là-dedans que je m'embarque, pas juste vendre des produits. Donc oui, je réalise un rêve parce qu'il y a des portes qui s'ouvrent à moi. Ces portes-là n'existaient pas il y a quatre mois donc, d'une certaine manière, je vis un rêve en ce moment. »

Un rêve qui prend son envol conjointement avec Productions J, puisqu'il est, comme tous les candidats d'OD Grèce, sous contrat avec leur agence J'influence. « Ils sont tellement présents pour nous. Je vais parler juste pour moi là, à chaque fois que j'ai une question je les appelle. Je peux même me rendre sur place, ils sont accueillants, ils nous aiguillent vraiment vers ce qu'on veut faire. Nous, on a des valeurs à respecter et les gens à l'agence sont conscients de ça et respectent vraiment ce qu'on a envie de faire et ce qu'on n'a pas envie de faire. Ils font du démarchage pour des choses qui rejoignent plus nos valeurs, donc on est tellement bien encadrés », explique Renaud.

S'il est accueilli à bras ouverts dans le milieu du showbiz, il reçoit bien sûr des commentaires négatifs à l'occasion de la part du public, mais préfère les ignorer : « Je me dis que si j'ai des opportunités et si j'ai des portes qui s'ouvrent à moi dû à mon passage à Occupation Double, ben je vais le mériter. Je comprends qu'il peut y avoir un jugement là-dessus, mais moi j'ai fait quelque chose que pas beaucoup de personnes peuvent passer à travers ça, donc je me dis que si on m'approche pour ça, je le mérite. C'est sûr qu'au début, j'avais peut-être un certain sentiment d'imposteur, mais je me suis dit : ''Hey, tu le mérites, t'as fait quelque chose de vraiment intense pendant trois mois, donc profites-en.'' Je pense que, dans la vie, peu importe ce qu'on va faire, il va y avoir des jaloux pis des envieux. Je fais en sorte pour que ça m'atteigne le moins possible. »

Quand même, une petite note moins l'fun s'est dessinée sur son tableau de bord il y a peu de temps. Mais si vous croyez que sa séparation avec Jessika lui donne envie de recommencer à papillonner dès maintenant, détrompez-vous : « En ce moment, je ne me préoccupe pas vraiment de toute cette attention-là [de la gent féminine]. Je travaille sur mes projets, j'ai recommencé le travail aussi pis j'ai pas vraiment la tête à ça non plus. Ma séparation, c'est très récent, donc je ne m'occupe pas vraiment de ça. Pour l'instant, je focusse sur moi. »

Le chauffeur de train (ou mécanicien de locomotive, si vous préférez) est en effet retourné au travail à temps plein après quelques semaines en retour progressif. Mais entre deux promenades sur les rails de la vie, il sera présent à la première représentation de Jurassic Park en concert, le 29 mars prochain à 19h30 à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts. « C'est un écran de 32 pieds avec un orchestre de 77 musiciens. Ça va être complètement incroyable. T'sais, ce film-là, on le regarde, il y a un suspens, mais on porte peut-être pas assez attention à la trame sonore. D'avoir un orchestre live, ça amplifie le suspens du film et voire même la peur qu'on a durant le film. Je pense que c'est à ne pas manquer, ça va vraiment être cool et c'est ouvert à tout le monde, autant les jeunes que les vieux, les fans de musique classique, les fans du film à la base ou, comme je disais un peu plus tôt, les nostalgiques des années 90 », nous dit-il, plein d'excitation.

Psst : Renaud offre un rabais de 10% sur les billets pour le spectacle. Vous pouvez en profiter ici.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES