Quentin Tarantino poursuit le site Gawker en lien avec la fuite de The Hateful Eight

 

Quentin Tarantino poursuit le site Gawker en lien avec la fuite de The Hateful Eight.

OK, être Nick Denton (la personne responsable de Gawker Media), on serait vraiment petits dans nos shorts aujourd'hui car Quentin Tarantino, l'un des réalisateurs les plus influents du cinéma, nous en veut personnellement.

Celui a qui on doit les classiques Pulp Fiction, Kill Bill et, plus récemment, Django Unchained, a effectivement déposé une poursuite pour violation de droits d'auteur envers le site Gawker.com qui serait un agent actif de la fuite du script de ce qui devait être le prochain Tarantino: The Hateful Eight.

Fidèle à lui-même, Quantin Tarantino a déposé une poursuite des plus magnifiquement rédigées:

« Gawker Media has made a business of predatory journalism, violating people’s rights to make a buck. This time they went too far. Rather than merely publishing a news story reporting that Plaintiff’s screenplay may have been circulating in Hollywood without his permission, Gawker Media crossed the journalistic line by promoting itself to the public as the first source to read the entire Screenplay illegally. Their headline boasts ‘Here Is the Leaked Quentin Tarantino Hateful Eight Script’ – ‘Here,’ not someplace else, but ‘Here’ on the Gawker website. »

« Gawker Media a construit son succès sur un journalisme prédateur qui viol le droit qu'ont les gens de faire un peu d'argent. Cette fois-ci, ils sont allés trop loin. Plutôt que de simplement publier une nouvelle rapportant que le scénario du plaintif circulait à Hollywood sans son autorisation, Gawker Media a transgressé une règle impénétrable du journalisme en assurant sa propre promotion auprès du public et en devenant la source par excellence pour lire le scénario illégalement. Leur titre disait « Ici se trouve le scénario de Quantin Tarantino, The Hateful Eight ». « Ici », pas ailleurs, « Ici » sur le site Gawker. »

Bref, après le dépôt de cette poursuite et la controversée plogue du site Jezebel dans le dernier épisode de Girls, on peut dire que Gawker Media est dans l'eau chaude!

On se demande un peu si Tarantino va rendre ce règlement de compte aussi sanglant que ceux dans ses films... 

Crédit photo: Twitter

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES