SECTION

Propos racistes : La production d’Occupation Double présente ses excuses

La diversité, c’est important de la représenter à la télé. Nous avons récemment eu la chance de nous entretenir avec les nouvelles candidates d’Occupation Double au sujet de la diversité culturelle qui fait la part belle à cette nouvelle saison. Parce que la représentation a un impact important chez les gens qui se reconnaissent en ondes, mais aussi parce que ça fait en sorte que des situations comme la suivante soient évitées. Cette semaine à OD la nuit, Élodie et Joanie ont fait énormément réagir avec des propos racistes.

La situation est née de ce que l’on peut apparemment relier à une chicane classique entre colocs autour de la vaisselle. Les deux candidates auraient déploré devoir laver les assiettes de leurs consœurs.

« Pourquoi on s’impose ça, nous autres? On n’est pas des n… oh, j’allais dire de quoi de raciste. On n’est pas des n***** », a dit Joanie à l’attention d’Élodie, qui a quant à elle renchéri en disant sentir qu’elles travaillaient « comme des esclaves », alors qu’elle se faisait griller sur le bord de la piscine. Nombreux étaient les commentaires qui relevaient l’ironie de voir les deux candidates, dans un quasi tout inclus, se plaindre qu’elles sont traitées comme des esclaves.

La production a présenté ses excuses sur la page Facebook d’Occupation Double ainsi que par voie de communiqué.

« Dans le cadre de l’émission OD la nuit, diffusée de minuit à 6h sur MusiquePlus, des candidates ont tenu des propos à caractère racial inadmissibles pour lesquels la production, le diffuseur et les candidates tiennent à s’excuser. Ce genre de propos n’ont pas leur place à Occupation Double. »

Julie Snyder, la productrice d’OD Bali, s’est également entretenue avec les candidates pour leur donner l’heure juste. « J’ai tenu à échanger avec Joanie et Élodie et à les conscientiser quant à la portée et la teneur de leurs propos. Bien qu’elles n’étaient pas mal intentionnées, elles saisissent désormais que certaines expressions sont racistes, donc à bannir de leur vocabulaire. Ces mots n’ont pas leur place dans le cadre d’une émission de télé, pas plus que dans la sphère privée d’ailleurs ». Situation plutôt exceptionnelle, sachant que les candidats sont fermement tenus à l’écart de ce qui se dit dans les médias pendant la diffusion de l’émission. 

Les candidates ont également tenu à présenter leurs excuses aux spectateurs :


Heureusement, la production s’engage à ce que les choses changent : « Notons par ailleurs que les propos des candidates n’auraient pas dû être diffusés. Nous nous en excusons. Les mesures nécessaires sont en place pour éviter qu’une situation comme celle-ci se répète. »

« Ce qu’on a dit, même si ce n’était pas pour blesser qui que ce soit, est inacceptable. Nous sommes complètement désolées et nous nous excusons aux personnes que nous avons pu choquer ou blesser », ont conclu Joanie et Élodie.

Rappelons que l’esclavagisme n’a été aboli au Canada qu’en 1833 et encore plus récemment aux États-Unis, en 1865. Cela veut donc dire que de nombreuses personnes ne sont séparées que de deux générations par les traumas de l’esclavagisme en Amérique du Nord. Et l’utilisation de ce terme haineux porte toujours les stigmates de la ségrégation raciale aux États-Unis, sans toutefois échapper au Québec. On est donc heureux de voir que la production comprend la gravité de ce type de propos et fera en sorte que ça ne se reproduise plus.

 

À lire aussi : 

Joanie et Sansdrick complètement sous le charme

Découvrez Karym d’Occupation Double!

20 photos de Pascal-Hugo d’OD qui vont vous surprendre!

Crédit photo : Capture d’écran

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES