Plus de diversité cette année à Occupation Double

Le manque de diversité culturelle à la télévision québécoise est assez généralisé et de plus en plus dénoncé. C’est pour ça qu’on trouve important de souligner une production qui se souci d’inclure des personnes issues de toutes sortes d’origines ethniques, comme l’a fait cette année Occupation Double. En effet, à Occupation Double Bali, on a plus de diversité que jamais chez les candidats! Stéphanie-Alexandra, une des 10 filles à avoir tenté sa chance pour se retrouver sur le tapis rouge et qui n’a malheureusement pas été sélectionnée, était la seule Afro-canadienne de la saison chez les filles, mais du côté des gars on retrouve également Maxime, éliminé sur le tapis rouge, et Karym, qui est moitié Haïtien et moitié Grec. La communauté asiatique se retrouve également représentée avec Kimyko, une Québécoise d’origine vietnamienne, tandis que Yousra est la fière Marocaine de la Côte-Nord du groupe! Finalement, Alexandra et Adamo viennent également rajouter une petite touche multiculturelle avec leurs origines italiennes. On s’est entretenu avec certains d’entre eux pour savoir comment ils voyaient leur participation à l’émission en tant que personnes issues de la diversité.

Photo: Constance Cazzaniga

Kimyko, Québécoise d’origine vietnamienne

HPQ : Tu es une des rares candidates asiatiques de l’histoire de l’émission. Est-ce que ça vient avec une certaine fierté?

Ben oui, honnêtement je pense que oui. J’ai toujours été fière d’être différente pis d’avoir un petit côté asiatique. Évidemment, je pense que tout le monde devrait être fier, peu importe la nationalité ou la diversité culturelle qu’on a. Du fait que ça se soit pas vraiment vu [dans les saisons précédentes], oui pour moi c’est une fierté d’être là pis de pouvoir représenter (si je peux utiliser ce mot-là) toute la communauté asiatique. Des gens que je connais pas m’ont écrit pour m’encourager parce que je suis Vietnamienne, donc oui, pour moi c’est une fierté!

Photo: Constance Cazzaniga

Karym, Haïtien et Grec

HPQ : C’est assez rare des candidats issus de diverses origines ethniques dans les téléréalités québécoises. Comment tu te sens d’être un des seuls? Est- ce que ça vient avec une certaine fierté?

Je me sens… rare! Je me sens unique un peu parce que je suis le seul métis, je suis le seul qui a des origines un peu mixées fait que je me sens unique je te dirais. Je suis le seul qui est comme ça. Ouais, ça vient avec une certaine fierté, je suis fier de dire mes origines, fier que le Québec sache que je suis là.

Photo: Constance Cazzaniga

Stéphanie-Alexandra, Afro-canadienne

HPQ : Comment vois-tu le fait d’être une des rares candidates Noires de l’émission?

Justement, moi je l’ai fait pour ça. Je l’ai dit à mon audition, si vous avez vu la vidéo. J’ai été choqué parce que je m’en rappelais pas que je l’avais dit, mais j’ai eu le guts de le dire. C’est parce que, honnêtement, j’pas blonde, j’ai pas les yeux bleus, je fais pas 50 livres, OK. Le truc, c’est qu’on est en 2017, OK people? T’sais, Québec, 2017, allô, wake up, get with the program! Oui, j’ai des expressions anglophones quand je parle, oui, je suis pas nécessaire la petite fille cute, sage et tranquille, mais y’a autre chose pis si on s’ouvre un peu plus pis qu’on regarde un peu plus loin, on va peut-être aimer ça! Fait que moi, mon but, oui je veux voyager, je veux rencontrer des beaux gars, je veux vivre une aventure, mais je veux surtout montrer qu’on existe, les communautés multiculturelles au Québec existent. On a une place, on a une voix, on est fun, on est cool. Je me suis pointée à la télé parce que je me suis dit que ma nièce de huit ans qui grandit, je veux qu’elle voie une image comme celle de sa tante. Donc oui, c’est une partie des raisons de pourquoi je voulais faire OD et, dans ma vidéo d’audition, je suis vraiment contente que ça a été dit.

Photo: Constance Cazzaniga

Yousra, Nord-Côtiere d’origine marocaine

HPQ : Comment tu te sens d’être une des rares candidates au fil des années à être issue de la diversité culturelle?

Je me suis demandée, et je l’ai demandé à une de mes amies proches qui m’a proposé de m’inscrire : « Je suis-tu la première Marocaine? Je suis-tu la première Arabe? » Elle m’a dit : « Je pense que oui » [rires]! Je suis flattée, je suis contente. Je me dis que peut-être que les Arabes ont vouloir voter pour moi [rires]! C’est le fun pareil! Je me dis que ça a peut-être du aider [à ce qu’elle soit choisie] : je suis Marocaine, j’habite à Port-Cartier, y’a pas grand monde qui a dû appliquer sur la Côte-Nord!

 

À lire aussi:

Découvrez Sansdrick d’Occupation Double en 20 photos!

LE BUZZ – Jay Du Temple se fait faire une nouvelle tête

Découvrez Kris d’Occupation Double!

Crédit photo: Constance Cazzaniga

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES