Olivier au ciné: Notorious

Yo wassup! Cette semaine notre cher Olivier est aller voir le film NOTORIOUS portant sur la vie de Notorious B.I.G et mettant en vedette Jamal Woolard, Mohamed Dione et Derek Luke...Peace word up!

Lire la critique

NOTORIOUS
(USA/122mns)
Réalisé par : George Tillman Jr.
Avec : Jamal Woolard, Mohamed Dione et Derek Luke

Voici une très bonne occasion (enfin pour ceux que ça intéresse évidemment) de s’instruire (un peu) sur le monde fou, fou, fou du hip hop américain et de l’une de ses principales icônes. J’ai nommé Biggi Smalls, plus connu sous le nom de « Notorious B.I.G ».

Passant assez rapidement sur la jeunesse du célèbre rappeur, le film préfère s’attarder sur ce qui est sensé intéresser… tout le monde: sa rencontre avec le producteur Puff Daddy, sa fulgurante ascension après la sortie de son premier album et, bien sûr, la guéguerre East Coast/West Coast qui mènera malheureusement à la mort du jeune rappeur (et à celle d’ailleurs d’un autre très grand des années 1990: 2Pac).

Le film ne semble pas vouloir alimenter la controverse (enfin pas trop). Reste que, Monsieur Sean P.Diddy Comb étant aux manettes de cette production, on peut douter de l’objectivité du tout . Mais qu’importe. Biggi Small est dépeint comme un rappeur de grand talent (et c’est déjà pas mal), avec un gros faible pour la gente féminine (incluant une très jeune Lil’Kim et une très belle Faith Evans) et un penchant très certain pour l’alcool (le champagne surtout) et tout ce qui se fait en matière de drogues illicites. Voilà ce que l’on retiendra du personnage. Heureusement, Biggie Smalls a laissé au public deux albums hip hop incontournables. C’est de cela que l’on voudra continuer de se souvenir. Et certainement pas des rivalités puériles d’enfants gâtés auxquels les rappeurs nous ont habitués depuis deux décennies, plus souvent attisées par des ambitions commerciales que par des revendications légitimes.

Et moi qui croyais que la musique adoucissait les moeurs…

Olivier.

PLUS DE NOUVELLES