Meryl Streep répond aux reproches de Rose McGowan

Depuis sa dénonciation-choc où elle allègue avoir été violée par Harvey Weinstein dans les années 1990, Rose McGowan a été propulsée à l'avant-plan du mouvement qui a pris d'assaut Hollywood. Malgré la solidarité évidente qui a rassemblé les nombreuses femmes qui se sont opposées à cette culture du silence, l'actrice de 44 ans a toutefois vivement critiqué Meryl Streep dans sa démarche de porter du noir aux prochains Golden Globes, une prise de position symbolique en réaction au climat ambiant. Dans un tweet qui a été effacé depuis, Rose s'en prend à cette manifestation silencieuse.

« Les actrices comme Meryl Streep, qui ont gaiement travaillé pour le monstre cochon, porteront du noir aux Golden Globes pour manifester silencieusement. VOTRE SILENCE EST le problème. Vous accepterez un prix inutile sans souffler et sans créer de réel changement. Je méprise votre hypocrisie. Vous devriez peut-être toutes porter du Marchesa », dit-elle en faisant référence à la marque haut de gamme Marchesa, fondée par Georgina Chapman, l'ex-femme de Harvey Weinstein.

Meryl Streep a depuis émis une déclaration en répondant aux nombreux sous-entendus qui ont été faits par Rose McGowan quant à sa relation avec le producteur déchu.

« Les attaques de Rose McGowan m’ont beaucoup blessée, mais je veux qu’elle sache que je ne savais rien au sujet des crimes de Weinstein, autant en 1990 lorsqu’il l'a attaquée que lors des décennies suivantes lorsqu’il s’est affairé à en attaquer d’autres.

Je n’étais pas silencieuse délibérément. Je ne savais pas. Je n’approuve pas tacitement le viol. Je ne savais pas. Je n’aime pas que des jeunes femmes se fassent violer. Je ne savais pas que tout cela se produisait.

Je ne sais pas où vit Harvey, tout comme il n’est jamais venu chez moi. Je n’ai jamais été invitée dans sa chambre d’hôtel. J’ai été à son bureau une fois, pour une rencontre avec Wes Craven pour Music of the Heart en 1998.

HW a distribué des films que j’ai faits avec d’autres gens. HW n’était pas un réalisateur; il était plus souvent un producteur, principalement un distributeur de films faits par d’autres gens – certains d’entre eux très corrects, d’autres moins corrects. Mais pas tous les acteurs, actrices ou réalisateurs qui ont travaillé sur les films distribués par HW savaient qu’il abusait des femmes, qu’il a violé Rose dans les années 90 ou des femmes avant et après, jusqu’à ce qu’elles nous le disent. Nous ne savions pas que le silence des femmes avait été acheté par lui et ses facilitateurs.

HW avait besoin que l’on ne sache pas cela, parce que notre association lui donnait de la crédibilité et l’habileté d’attirer des jeunes femmes pleines d’espoir dans des circonstances où il leur ferait du mal. Il avait besoin de moi bien plus que je n’avais besoin de lui et il s’est assuré que je ne le sache pas. Apparemment, il a engagé d’anciens opérateurs de Mossad pour protéger ces informations en les empêchant de devenir publiques. Rose et la liste des autres victimes de ces hommes puissants, riches et impitoyables doivent faire face à un adversaire pour qui gagner, à n’importe quel prix, est la seule issue possible. Voilà pourquoi à l’heure actuelle, des fonds de défense légale pour les victimes sont amassés auxquels contribueront des centaines de gens au grand cœur dans notre industrie afin de faire tomber ces salauds et pour aider les victimes à vaincre ce mal qui sévit de l’intérieur.

Rose a assumé et a propagé des idées fausses à mon propos et je voulais lui faire savoir la vérité. Grâce à des amis qui la connaissent, j’ai pu lui donner mon numéro de téléphone à la maison dès que j’ai vu les grands titres. Je suis restée assise près du téléphone toute la journée hier et ce matin, espérant exprimer à la fois mon respect profond pour sa bravoure et celle des autres en exposant les monstres qui nous entourent et ma sympathie pour la douleur dont elle continue de souffrir. Personne ne peut ramener ce que des patrons comme Bill O’Reilly, Roger Ailes et HW ont pris aux femmes qui ont enduré leurs attaques à même leurs corps et leur capacité à travailler. Et j’espère qu’elle me donnerait la chance de m’entendre. Elle n’a pas voulu, mais j’espère qu’elle lira ceci.

Je suis profondément désolée qu’elle me voie comme une adversaire, parce que nous sommes toutes les deux, ainsi qu’avec toutes les femmes de notre industrie, debout en résistance face à ce mal implacable : un statu quo qui veut tellement qu’on retourne aux mauvais vieux temps, le vieux temps où les femmes étaient utilisées, abusées et dont l'entrée dans les prises de décision des plus hautes sphères de l’industrie leur a été refusée. C'est là qu'ont eu lieu les camouflages. Ces pièces doivent être désinfectées et intégrées, bien avant que quoi que ce soit ne soit finalement prêt à changer. »

Souhaitons que Rose et Meryl fassent la paix, pour mieux se battre contre cet ennemi commun : la culture du viol.

 

À lire aussi : 

Sylvester Stallone aurait violé une jeune fille de 16 ans

Le créateur des Frères Scott aurait abusé des femmes de son équipe

Ce site vous permet d’éviter les films ayant collaboré avec des harceleurs sexuels

Crédit photo : Cover-Images

Source : Huffpost 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES