Maxim Roy dit avoir été harcelée sexuellement dans le cadre de son métier

L’affaire Weinstein fait beaucoup de bruit et les réactions fusent de partout. Si c’est une occasion de montrer son support aux victimes et de pointer du doigt la culture du silence qui a permis à ce producteur américain de rester en poste pendant si longtemps malgré sa façon de traiter les femmes, c’est également un tremplin pour plusieurs artistes de confier qu’elles ont, elles aussi, subi du harcèlement sexuel dans le cadre de leur travail.

C’est notamment le cas de Maxim Roy qui, en plus de travailler dans des productions québécoises, joue également aux États-Unis, entre autres. L’actrice a effectivement parlé de son expérience en tant que femme dans le milieu artistique avec Émilie Perreault au 98,5 FM, ce matin. « Tout le monde le savait pour Hollywood; tu ne vas jamais seule à une rencontre avec lui », a-t-elle dit d’entrée de jeu au sujet de Harvey Weinstein. Mais ce genre de sombre personnage n’existe pas seulement au sud de la frontière. « Moi, ça m’est arrivé quand j’avais 22 ans de me faire barrer d’une maison de production de pub parce que j’ai tourné une pub et je ne voulais pas sortir avec le producteur, qui avait 20 ans de plus que moi à l’époque. Je lui ai dit non devant tout le monde pis je pense qu’il s’est senti humilié et, après ça, j’étais barrée de cette boîte de production là. » a raconté la comédienne qui a également dit que « Ça [lui est] arrivé de [se] faire tripoter. »

C’est la peur de ne plus trouver de contrat qui contraint souvent ces femmes à ne pas parler de ce qu’elles ont vécu. « Que ce soit des agressions sexuelles, du harcèlement sexuel ou une simple injustice, les gens ne disent jamais ce qui se passe vraiment parce qu’on a peur de ne plus jamais travailler. Tu te fais barrer très très très rapidement. » a-t-elle expliqué avant d’ajouter que cet environnement malsain lui donne régulièrement envie de tout abandonner. « Aux 6 mois, j’ai le goût de lâcher le métier par rapport à des trucs d’injustice. Il faut vraiment que tu aimes, que tu oublies, que tu reviennes à l’essentiel, que t’as envie de raconter une histoire, pis c’est pour ça que tu fais ce métier-là. »

Espérons que l’affaire entourant Weinstein face changer les mœurs dans le milieu et ailleurs.

Pour écouter l’entrevue intégrale, c’est ici.

 

À lire aussi:

Varda Étienne perd son micro pour des propos déplacés

Le BUZZ – Eminem détruit Donald Trump dans ce freestyle viral

La vraie nature: Les invités se sont mis à nu

Crédit photo: Karine Photo

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES