Mario Pelchat se croit victime de « lynchage » après sa critique de l'ADISQ

Crédit photo: Serge Cloutier

On se souvient que Mario Pelchat n'a pas été doux dans ses commentaires suite au plus récent Gala de l'ADISQ. Il était particulièrement déçu de voir que des artistes comme Hubert Lenoir et Klô Pelgag, qu'il juge trop marginaux pour que leur talent soit récompensé, aient reçu la tant convoitée statuette nommée en l'honneur de Félix Leclerc.

Il avait notamment affirmé, sans que ses propos ne soient corroborés par la moindre donnée probante, que Klô Pelgag performait devant des salles vides et qu'elle ne méritait donc pas le Félix de l'Interprète féminine de l'année. Il est aussi de ceux chez qui les actions d'Hubert Lenoir provoquent une simili-syncope et il n'en revenait tout simplement pas que ce dernier ait enfoncé l'un de ses Félix dans sa gorge.

C'est à l'émission Style libre de la radio d'ICI Saguenay - Lac-St-Jean que ses propos ont initialement été diffusés. Comme l'information a cette tendance fâcheuse à voyager plus rapidement que la lumière à l'ère des réseaux sociaux, sa critique a fait bien du chemin depuis le moment où les mots fatidiques ont quitté ses lèvres. Et ça, Mario Pelchat ne l'avait pas prévu! En effet, il a dû verser bien des pleurs dans la pluie depuis puisqu'il se croit victime d'un « lynchage » depuis cette entrevue, recevant une critique après l'autre, à son grand dam.

C'est en entrevue à la radio QUB que le chanteur s'est ainsi confié en direct à Sophie Durocher, hier après-midi. « Je ne trouvais pas que je méritais d’être lynché de cette manière-là », a-t-il affirmé avant de blâmer les médias d'avoir relayé ses paroles sur les réseaux sociaux.

« Quand Guy Fournier dit que j’ai gâché le party, eh bien, je veux dire, les médias ont gâché le party. S’ils n’avaient pas partagé notre entrevue sur Facebook, personne n’en aurait entendu parler », a-t-il ajouté.

Il ajoute toutefois qu'il assume tout à fait sa critique, mais ce qu'on en comprend, c'est qu'il aurait grandement préféré n'avoir qu'à l'assumer dans les limites géographiques très restreintes de son Saguenay - Lac-St-Jean natal.

Pauvre Mario Pelchat! Mais comme le dit l'adage (et sa chanson du même titre), c'est la vie!

 

À lire aussi:

Guylaine Tanguay affirme à son tour qu'Hubert Lenoir a été irrespectueux

Gala de l'ADISQ: Klô Pelgag réplique à Mario Pelchat

Le tapis rouge du Gala de l'ADISQ 2018 en vidéo!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES