Marie-Mai sans filtre et assumée sur son nouvel album [ENTREVUE]

Crédit photo: Aurélie Bolduc

En juin dernier, on découvrait une Marie-Mai en pleine renaissance, avec son premier extrait depuis quatre ans, EmpireCette semaine, c'est officiellement un nouveau chapitre qui s'écrit pour l'auteure-compositrice-interprète et ses fans. Plus assumée que jamais, l'artiste de 34 ans nous revient avec un sixième album intitulé Elle et moi, disponible à compter du 9 novembre en disque compact et en version numérique. Tant dans la pochette de son nouvel opus qu'à travers les fraîches mélodies de la belle, on aperçoit une femme empreinte de douceur et de résilience ainsi qu'une artiste affirmée, sans filtre et en toute féminité.

Nous avons eu le bonheur de nous entretenir avec Marie-Mai mardi après-midi afin de jaser de son tout nouveau bébé, grimpant notamment dans la pop et l'électro tout en se faufilant dans des sonorités plus délicates à travers onze titres.

Pourquoi avoir choisi Elle et moi  comme chanson-titre de ce nouvel album?

« C'est un album qui expose, plus que jamais, la dualité entre la chanteuse et la femme que je suis. Il y a beaucoup de choses qui ont changé dans les dernières années et j'avais beaucoup à raconter par rapport à ça, et ce, d'un point de vue personnel ET professionnel. Il y a donc des chansons qui, pour moi, représentent clairement Marie-Mai la chanteuse, et d'autres, davantage Marie-Mai Bouchard.... complètement [rires]! Pendant longtemps, c'est comme si c'était seulement ''Marie-Mai'' qui était mise de l'avant. Mes fans connaissent mon cœur et mes insécurités, parce qu'on a une certaine connexion, mais pour l'opinion générale, j'étais un bloc de béton et j'étais juste glamour. À un moment donné, je suis devenue un peu aseptisée à essayer de contrôler tout ce que je dis, d'avoir le bon mot au bon moment, de ne pas décevoir les gens, d'être un bon modèle. Je me suis mis pas mal de pression sur les épaules... et c'est devenu énormément lourd. J'ai eu l'impression de devenir la perception que les gens avaient de moi, qui est tellement loin de la personne que je suis! Ça, ça m'a atteinte, ça m'a fait de la peine, parce que je me suis dit : ''Ça fait 15 ans que j'essaie d'être le meilleur modèle possible. Je le fais avec mon cœur et je le fais avec ma passion, mais on parle de moi dans des moments où je suis super vulnérable... comme si je n'étais pas une humaine, comme si j'étais intouchable. Mais on est tous des humains! On est tous fragiles et tous insécures. J'ai donc donné plus de place à la femme que je suis et j'ai essayé de trouver un équilibre entre les deux. Je pensais que je pouvais juste être l'une ou l'autre : toujours Marie-Mai, mais Bouchard quand j'étais en congé. Maintenant, j'essaie d'incorporer les deux facettes dans ma vie et je trouve que l'album, c'est une belle harmonie entre les deux. »

Justement, que répondrais-tu à ceux qui disent que tu as trop changé?

« Euh... Je dirais en premier lieu que les gens ont toujours dit ça à chaque album [rires]! À chaque album, on me dit que c'est rendu plus pop, moins rock, plus rock, qu'on aimait mieux l'album d'avant ou les cheveux d'avant, qu'on ne me reconnaît plus. Ça fait 15 ans que je me fais dire que je ne me ressemble plus [rires]! Ça fait partie de notre métier. Quand tu fais vraiment partie du visage culturel, tout le monde a son opinion. Et tout le monde a droit à son opinion! Ce que je fais, ce n'est pas obligé de plaire à tout le monde, mais ça vient avec le fait de me faire dire que j'ai trop changé. Pourtant, je trouve que je n'ai jamais été autant moi-même [rires]! Tout est une question de perspective dans la vie. »

Aurélie Bolduc

Y a-t-il une chanson dont tu es particulièrement fière sur ce nouvel opus?

« Je pense que ce qui différencie cet album-là des autres, c'est vraiment que chaque chanson soit inspirée de quelque chose que j'ai vécu dernièrement. C'est très, très près de qui je suis. Si tu écoutes les chansons et que tu es capable de lire entre les lignes, tu vas savoir par où je suis passée pour arriver à aujourd'hui. C'est difficile pour moi de choisir une chanson dont je suis vraiment fière parce que, pour vrai, ça pourrait être n'importe quelle chanson de cet album. Ça a demandé un gros, gros, gros travail personnel, mais aussi au niveau des arrangements, de la réalisation. Ça a été tout un défi, cet album-là! Alors je suis vraiment vraiment attachée à chacune d'entre elles... Maaaais, je pense que la chanson pour ma fille, Ton Histoire, au niveau de l'écriture, du message, de la simplicité, mais en même temps de l'intelligence, des arrangements... Je trouve que c'est une pièce, une entité vraiment en soi, qui est très forte, dont j'ai d'ailleurs signé les paroles et David [Laflèche] la musique et la réalisation. Ça me rend vraiment fière, parce que je sais qu'au-delà d'être une chanson sur un album, ma fille va grandir avec cette chanson et, dans 20 ans, elle va l'écouter et ça va vouloir dire autre chose. Dans 30 ans, elle va la réécouter et ça va vouloir dire autre chose encore. C'est une chanson qui va évoluer en même temps qu'elle et ça, ça n'a pas de prix! »

Comment le fait d'écrire seule les paroles de tes chansons, au lieu de le faire en duo, a changé ton processus de création?

« En fait, j'ai pris le temps de travailler avec des personnes différentes. Quand j'ai rencontré le réalisateur britannique Oliver Som, c'est devenu vraiment évident que c'était le gars avec qui je voulais faire cet album. On avait la même vision au niveau des sons, au niveau de ce qu'on aime en musique, de nos influences musicales. On était vraiment sur la même longueur d'onde. Ceci dit, il ne parle pas en français, donc pour la première fois, je signe toutes les paroles, sauf pour Un pied dans la porte, que j'ai coécrite avec Ingrid St-Pierre. Pour tout le reste, ce sont mes paroles à 100%! Et ça, c'est la première fois. Habituellement, même les paroles, ça pouvait se promener et je prenais des idées à gauche et à droite, mais là, j'avais tellement de choses à dire en même temps que, pour moi, ça allait de soi et c'est sorti comme ça... Ça a probablement été l'album le plus facile à écrire de toute ma vie. »

Aurélie Bolduc

Est-ce que le fait de vivre en campagne avec ton amoureux et ta fille Gisèle a changé quelque chose pour la création d'Elle et moi?

« Musicalement, pas tant que ça, mais au niveau des sujets, oui. Le fait d'avoir eu beaucoup de temps à moi, dans ma maison, dans la forêt, loin du stress, loin de la pression, avec l'arrivée de ma fille, ça m'a poussée à avoir des réflexions sur la façon dont j'ai vécu ma vie jusqu'à maintenant, là où j'ai peut-être eu des failles, des faiblesses. J'ai eu beaaaaucoup de temps pour faire un travail sur moi-même et c'était une des raisons pour lesquelles j'ai voulu inviter mes fans à faire une écoute à la maison. Pour moi, tout est né de cet univers-là. Donc, je voulais juste vraiment passer un moment avec les gens qui me suivent, qui m'encouragent, leur faire voir un peu mon monde à moi et ce qui m'inspire. »

Est-ce que ton chum, David Laflèche, a occupé une grande place dans la création de ton album et de ta nouvelle tournée?

« Pour l'album, il a travaillé en tant que directeur artistique. Il n'était donc pas là pour l'écriture. Toutes les chansons, ça part de moi et Oliver. Lui, il est arrivé vers la fin du processus comme un troisième œil, juste pour s'assurer que les mix étaient parfaits, que les chansons s'enchaînaient bien, etc. Il a fait un travail de finition, si on veut, et je trouvais ça le fun de faire ça avec lui. Je trouvais surtout le fun qu'il m'ait laissé mon univers artistique sans s'imposer. J'avais besoin de le faire seule, cet album-là. J'avais besoin de me prouver que j'étais capable de le faire et que je n'avais pas besoin de mon chum à tous les instants pour m'aider. Par exemple, il est tellement passionné de ce qu'il fait et c'est le fun de l'avoir dans mon équipe pour me donner une perspective différente. Pour la tournée, il ne sera pas sur scène avec moi, mais encore là, c'est sûr qu'il a beaucoup de connaissances musicales. Il est comme un consultant. C'est la personne avec qui tu peux vraiment échanger et lui dire : ''Penses-tu que c'est une bonne idée?'' C'est donc certain que je l'implique dans mes trucs. »

Pour lancer ta tournée en 2019, tu prépares une grande date avec tes fans pour la Saint-Valentin! Comment imagines-tu cette nouvelle série de spectacles?

« En fait, on a commencé les rencontres pour parler de la tournée cette semaine! C'est donc tout nouveau, tout beau! Pour ce sixième album, j'ai vraiment fait un travail pour essayer de redéfinir mon écriture et ma sonorité. Je vois un peu la même chose pour mon spectacle. Je veux offrir une expérience qui est aussi près de moi que mon album l'est. Donc, on voit les choses un peu différemment. Ça va être aussi flamboyant et aussi big que ça a toujours été, mais d'une façon plus... comment dire... plus précise, plus simple. Mais ce n'est pas parce que c'est simple que c'est moins impressionnant! On essaie vraiment de canaliser toutes nos idées pour tenter de créer un univers qui se construit tout au long du spectacle au lieu d'avoir tout en même temps, de faire des lasers, des confettis, des ci, des ça... Cette fois, je souhaite seulement prendre le meilleur de tout ça et pouvoir créer un moment à chaque chanson, en plus de créer des tableaux pour faire en sorte que le spectacle grandisse et évolue jusqu'à la fin. »

Aurélie Bolduc

Par rapport à ton look, on a remarqué récemment que tu avais un nouveau tatouage sur le bras gauche!

« Ouiiiii! Ça, c'est un tatouage que j'ai fait à Nashville en septembre. C'est un oiseau! En fait, c'est un tattoo pour Gisèle. Ma fille, c'est une âme libre, c'est incroyable. Elle fait ce qu'elle veut, elle est de bonne humeur tout le temps, elle laisse de l'amour partout où elle va, son amour, son sourire, son humour... C'est quelqu'un qui, je le vois déjà, a beaucoup d'ambition. Elle veut toujours faire quelque chose de compliqué. Elle n'a peur de rien. Je la vois vraiment comme un oiseau qui s'envole et le ciel est à elle. Je vais probablement y rajouter d'autres éléments prochainement! Mais ça représente, en bref, l'envol de sa vie et la couleur qui s'étale le long de mon bras, c'est toute la traînée d'amour qu'elle laisse derrière elle. »

La pomme ne tombe pas bien loin de l'arbre, on dirait!

« Eh voilà [rires]! En effet! Tabarouette... Ouin... Je vais avoir la vie compliquée dans les prochaines années alors [rires]! »

Qu'est-ce que ton rôle de maman a influencé dans ta carrière?

« Pas mal tout, je dirais! C'est vraiment ton focus qui change de place. Les choses sont devenues très, très claires, très rapidement. Aujourd'hui, la personne pour qui je veux être un bon modèle, c'est ma fille! Si je suis un bon modèle pour elle, le reste s'en suit! Mon énergie est canalisée sur elle. Chaque chose que je fais, dans ma carrière, je me demande tout le temps si ma fille va être gênée de moi [rires]! Je me demande si elle va avoir honte ou si elle va être fière! Si on me voit faire quelque chose d'un peu inhabituel, sachez que j'ai déjà pensé à tout, aux répercussions que ça pouvait avoir! Et si je le fais, c'est que je l'endosse à 300%. »

Finalement, que retiens-tu de la séance d'écoute exclusive que tu as vécue avec tes fans, chez toi, le week-end passé?

« C'est vraiment un album transparent, un album où je me dévoile. Quand on a fait l'écoute à la maison, j'avais beaucoup de gens autour de moi qui écoutaient l'album... J'avais les yeux fermés et je sentais tous leurs regards rivés sur moi. L'impression que ça me donnait, c'était que mes fans pouvaient voir à travers moi. Je me sentais transparente. Je sentais que j'étais comme un voile et que les gens pouvaient voir à travers! C'est hot, ça. C'est hot de pouvoir dire que cet album-là, c'est moi de A à Z... avec mes qualités, avec mes défauts, avec mes erreurs, avec ce que je regrette, ce qui m'a donné confiance en moi, ce qui m'a aidée à me rebâtir. »

Marie-Mai partagera dans les prochains jours quelques capsules de cette inoubliable expérience. La chanteuse et maman nous a également confié qu'elle travaillait sur un petit projet en parallèle et qu'on pourra en découvrir davantage dans les prochains mois... Disons que ça titille un peu (beaucoup) notre curiosité!

Pour toutes les dates de sa nouvelle tournée, lancée au Centre Bell le 14 février prochain, rendez-vous juste ici!

 

À lire aussi :

Marie-Mai offrira un spectacle gratuit à ses fans en décembre!

Jean-Philippe Dion révèle son entrevue la plus difficile à La vraie nature

Marie-Mai chante avec son chum et c'est très HOT!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES