Marie-Lyne Joncas accusée de slut-shaming, Léa Clermont-Dion lui répond

Crédit photo: Serge Cloutier

Chaque petit commentaire sur les réseaux sociaux peut provoquer une tempête, et quand on a un grand auditoire on est avisé de faire particulièrement attention à ce qu’on y dit. Marie-Lyne Joncas est au beau milieu de l’oeil du cyclone depuis hier suite à une publication Instagram où on lui reproche d’avoir fait du slut-shaming, une attitude qui culpabilise les femmes en raison de leur physique jugé provoquant.

« Ga moé, belle comme le jour. Pis j’ai pas le cul à l’air. C’est fou pareil de se dire qu’en 2018, c’est normal, de se mettre quasi nue sur Instagram. (Même pour les petites pouliches de 15-16 ans) […] Bravo pour vos photos de fesses les filles… mais là je vais vous le dire, c’est rendu comme le piercing de nombril en 2004… c’est la personne qui en a pas qui est rendue cool. Un mot: DOSAGE P.S. La vraie beauté est à l’intérieur, pas dans ton maillot J-String Ok BYE », a écrit l’humoriste pour accompagner un cliché d’elle. Très vite, plusieurs internautes lui ont reproché ce message, qu’elle a continué de défendre dans les commentaires, où on peut voir également que quelques fans la supportent.

Léa Clermont-Dion a répondu sur sa page Instagram, se mêlant au débat. « C’est juste dommage de blâmer (encore) les filles d’assumer ce qu’elles sont et de tenter de policer leur corps en les dénigrant. Me semble qu’on en a assez avec le patriarcat. C’était pas nécessaire. Mais bon, les maladresses permettent certaines prises de conscience », écrit-elle en rappelant que la nudité est un moyen pour certaines de se donner du pouvoir.

Personne ne risque de changer de position dans les heures qui viennent, mais cette discussion en éclairera peut-être quelques-uns sur différentes réalités!

 

À lire aussi :

Eugenie Bouchard fait controverse

Après OD: La websérie de Marie-Lyne Joncas maintenant en ligne

Nathalie Simard poursuivie par ses avocats pour honoraires impayés

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES