Luc Dionne a été bouleversé par l’arrestation d’un ami

Luc Dionne se remet d’une année sous le signe du travail et il s’est permis une petite pause d’écriture afin de faire le point sur 2017 à l’émission Médium Large, sur les ondes d’ICI Première. Il dit avoir été profondément choqué par les dénonciations qui ont fait tomber parmi les plus grosses têtes du showbiz québécois, cet automne. Il raconte aussi ne pas s’être remis de l’arrestation d’un proche ami, le député libéral Guy Ouellette, qui a été détenu par l’Unité permanente anticorruption (UPAC) en octobre dernier alors qu’aucune accusation n’avait été portée contre lui. Ce geste avait choqué les membres de l’Assemblée nationale ont été profondément ébranlés par la possibilité qu’une unité d’enquête puisse procéder à une arrestation sans fondement et perquisitionner le domicile d’un député sans avoir à fournir d’explication.

L’auteur de District 31 raconte ce moment qui l’a particulièrement troublé en 2017 : « Il y a quelque chose qui m’a particulièrement touché et c’est probablement parce que c’est un ami assez proche de moi. C’est l’arrestation d’un député. Ça, ça m’a complètement bouleversé, pas juste parce que c’est un ami personnel, évidemment, mais surtout à cause du geste, à cause de ce que ça veut dire et tout ce que ça implique, aussi. Ça, ce sont des choses qui sont à mon avis inacceptables. On ne peut pas faire ce qu’on s’est permis de faire avec un membre de l’Assemblée nationale. »

Guy Ouellette siège depuis à l’Assemblée en tant qu’indépendant et clame toujours son innocence. L’UPAC le soupçonne toujours d’avoir causé la fuite de documents concernant l’enquête Mâchurer, un dossier qui cherche à faire la lumière sur la possible corruption au Parti libéral sous Jean Charest et Marc Bibeau.

À savoir s’il aurait pensé écrire une telle saga dans District 31, l’auteur est catégorique : « Jamais. Et entendons-nous, les policiers ne sont pas au-dessus des lois et je ne me gênerais pas dans District 31 de faire arrêter un policier s’il avait fait quelque chose de grave, s’il avait commis un crime. Mais de la façon dont ça s’est fait et de la façon dont on en a traité, ça dépasse l’entendement. »

Décidément, la réalité a dépassé la fiction!

 

À lire aussi : 

District 31 fait de la prévention contre l’alcool au volant

Idées cadeaux: Les 10 meilleurs cadeaux de Noël pour les accros de la télé!

District 31: Luc Dionne fait le point sur les rumeurs entourant la mort de Nadine Legrand

Crédit photo : Serge Cloutier

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES