Les moments marquants du Gala Artis 2018

Crédit photo: Capture d'écran via TVA

Nos vedettes nous ont fait vivre toute une gamme d’émotions en ce 33e Gala Artis. De leurs looks exquis de tapis rouge à leurs discours émouvants, les personnalités du petit écran nous ont gâtés comme jamais lors de cette soirée animée avec brio par Jean-Philippe Dion et Maripier Morin. À commencer par le fabuleux numéro d’ouverture.

C’est dans une véritable explosion de ballounes, de bonbons et de verres de champagne qu’a été entamée cette soirée célébrant nos coups de cœur télévisuels de l’année. Dans un mashup de chansons sous le thème de l’amour, les artistes amassés au Théâtre Denise-Pelletier se sont fait chanter la pomme par Martine St-Clair, Marie-Ève Janvier, Yama Laurent, Alex Nevsky, Patrice Michaud, Gilles Girard et même Sydney Lallier!

Dès les premières catégories, justice a été rendue : l’incomparable Magalie Lépine-Blondeau a pu mettre la main sur la convoitée statuette pour son rôle de Nadine dans District 31 (découvrez ici la liste complète des lauréats). Son discours aurait véritablement donné des frissons aux branches d’un arbre. Visiblement émue, l’interprète a exprimé sa gratitude d’avoir pu contribuer à une série aussi rassembleuse, soulignant le grand privilège de pouvoir pratiquer un métier aussi incertain et volatile que celui d’actrice. Elle s’est d’ailleurs aussi mérité la statuette de la personnalité féminine de l’année, à juste titre.

Les fans de la quotidienne ont été plutôt gâtés ce soir, puisque même le commandant Chiasson a eu sa part du gâteau, en repartant non pas une, mais bien deux statuettes :

« Je suis comme un fou du roi qui travaille au royaume de Fabienne, entouré de princesses et de princes » – Gildor Roy

Dans un émouvant discours suivant sa victoire pour son animation impeccable à La Voix, le grand Charles Lafortune a souligné la présence exceptionnelle de candidats de la diversité à la grande finale de l’émission. Miriam, Jonathan et Yann étaient d’ailleurs dans la salle, debout à applaudir cette incroyable occurrence dans une émission aussi populaire au Québec. Le public a parlé : on veut de la diversité à l’écran, pis ça presse!

Gino Chouinard n’a quant à lui peut-être pas gagné une petite molle, mais ce n’était pas loin! Maripier et Jean-Philippe se sont assurés de tremper son trophée dans un décadent fudge en plus de lui sertir la tête de confettis multicolores. L’animateur a promis de donner sa statuette à sa maman, une fois lavée, évidemment.

Un moment d’une grande force a pris d’assaut nos télévisions quand Alexandre Taillefer et Étienne Boulay ont souligné l’importance de parler de leurs difficultés, à leurs parents, à leurs amis. À la fin de 2017, l’homme d’affaires a signé un troublant documentaire abordant le suicide de son fils, et ses démarches acharnées afin d’assurer un meilleur support professionnel pour les jeunes en détresse psychologique. L’animateur se remet quant à lui d’une année chargée de succès, après avoir récemment célébré un an de sobriété. Un véritable duo coup de poing qui a donné du sens à cette soirée remplie d’amour!

Introduite par un numéro musical grandiose avec Charlotte Cardin et Loud, la toute première victoire de Ludivine Reding au Gala Artis a été des plus émotives. La jeune actrice a livré un discours puissant, mettant en lumière le fléau de la prostitution juvénile et la nécessité d’agir afin que les jeunes victimes puissent obtenir gain de cause contre leurs abuseurs. Difficile de croire qu’il y a quelques mois à peine, la jeune femme était à peu près inconnue du grand public!

Et comme une Soirée Artis n’en serait pas une si Guylaine Tremblay ne repartait pas avec un trophée, la reine de nos télévisions a récupéré sa statuette obligatoire avec toute la candeur qu’on lui connaît pour son rôle dans la série En tout cas. Elle ne s’y attendait vraiment pas!

Ariane Moffatt a célébré la parole des femmes avec une prestation puissante du succès What About Us de P!nk. Cette ultime prestation musicale est venue souligner la place des femmes dans le milieu culturel, et le courage de celles qui ont uni leurs voix contre le harcèlement sexuel depuis l’automne dernier. Les femmes ont eu la part belle dans ce gala qui voulait mettre l’égalité de l’avant, et ça fait du bien!

« Ce soir, on s’est donné de l’amour, et on était consentants! » a lancé Jean-Philippe Dion pour clore cette grande soirée. Amen, JP. Amen.

 

À lire aussi : 

Yes Mccan sera en prestation au Beachclub

Fame: Le travail du controversé chorégraphe Steve Bolton sera surveillé par l’UDA

Salma Hayek croit que les hommes devraient aussi se sacrifier pour l’égalité salariale

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES