Les acteurs des Pays d'en haut se prononcent sur l'affaire Archambault

Crédit photo: Facebook de Les Pays d'en haut

Une ombre planait sur le retour télévisuel des Pays d'en haut, suite aux allégations qui ont mis en lumière les pratiques douteuses de son réalisateur, Sylvain Archambault. L'affaire avait fait polémique à l'automne, dans la foulée des scandales qui ont éclaboussé quelques géants du milieu culturel québécois. Marc-André Grondin et Karine Vanasse étaient d'ailleurs de la mêlée, reprochant à Sophie Prégent d'avoir défendu le réalisateur. La présidente de l'Union des Artistes avait alors remis les pendules à l'heure dans une longue lettre, afin de mettre fin à la controverse qui avait mis son poste en jeu. Le réalisateur avait demandé clémence, il y a quelques semaines, après que le tournage de Mensonges 4 ait été reporté et que la réalisation de Cheval-Serpent lui ait été enlevée.

Il semblait cependant qu'on avait entendu à peu près tout le monde sur le sujet, excepté les acteurs de la série la plus populaire du réalisateur. Dans un entretien accordé au Journal de Montréal, Maxime Le Flaguais, Sarah-Jeanne Labrosse et Vincent Leclerc ont finalement brisé le silence, admettant qu'ils avaient préféré ne pas se prononcer par respect pour ceux et celles qui ont témoigné.

« C’est délicat, parce que quand on est silencieux, dans la tête des gens, soit on est victime, soit on est complice... Et c’est émotif, parce que Sylvain Archambault, c’est quelqu’un qu’on côtoie et qu’on aime beaucoup », a déploré Sarah-Jeanne Labrosse, soulignant qu'elle éprouvait également un grand respect pour ceux et celles qui avaient témoigné.

Maxime Le Flaguais partage également cet avis : « Sylvain, c’est un gars qui est aimé. Ses équipes le suivent. C’est un réalisateur qui fait beaucoup rire son monde. C’est un bon capitaine... Mais ce qu’il faut retenir du mouvement Moi aussi, c’est qu’il ne faut pas diminuer les dénonciations. »

Pour Vincent Leclerc, c'est l'importance d'apporter des nuances qui le motive à parler de son expérience avec Archambault. « C’est très difficile à aborder. On choisit nos mots. On n’a pas été côte à côte avec Sylvain depuis ses débuts. On n’a pas été présents tout le temps sur Les pays d’en haut. Mais une chose que j’ai envie de dire, c’est qu’en tournage, l'atmosphère était excellente. »

La troisième saison des Pays d'en haut, réalisée par Sylvain Archambault, est diffusée tous les lundis à 21h.

 

À lire aussi : 

Quelle idylle de téléroman vivez-vous? [QUIZ]

Voici ce que souhaite le public pour l’avenir d’Unité 9

L’auteur d’Hubert et Fanny a dû changer de plan à cause de District 31

Crédit photo : Facebook de Les Pays d'en haut

Source : Le Journal de Montréal

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES