Le témoignage troublant de la victime de Luck Mervil fait surface

Crédit photo: Facebook de Luck Mervil

Les procédures judiciaires de longue haleine pour la victime de Luck Mervil tirent à leur fin. Quatre ans après avoir été mis en état d’arrestation pour des accusations d’agression sexuelle sur une mineure, l’artiste a plaidé coupable hier à un chef d’exploitation sexuelle, la nature des accusations ayant changé entre-temps. Bien que l’identité de la victime ne soit pas dévoilée, l’ordonnance de non-publication entourant son témoignage a été levée suivant l’admission de l’auteur-compositeur-interprète, qui a quitté le paysage culturel il y a huit ans maintenant.

Les détails décrits par la victime n’ont pas encore été corroborés par son agresseur, mais il assume désormais sa criminalité. Dans un article de La Presse, on peut lire que la jeune femme, âgée de 17 ans à l’époque, s’est fait conseiller par l’acteur puisqu’elle étudiait en arts dramatiques. Le connaissant depuis l’âge de dix ans, elle avait l’habitude de garder ses enfants, créant ainsi des liens très forts avec lui au point de considérer la conjointe de l’artiste comme sa grande sœur. Lucknerson Mervil lui aurait alors proposé de jouer un couple de trafiquants de drogue, afin d’évaluer son talent. Il se met à lui poser des questions sur sa première relation sexuelle, auxquelles elle répond en inventant une histoire pour étoffer son rôle. Il se met aussitôt à l’embrasser de « façon inappropriée ».

« Il me dit : « Ben là, on joue la comédie. Tu veux me montrer que tu es une bonne comédienne ou pas? Dans les films, il y a des scènes d’amour, comment tu vas gérer s’il y a une scène d’amour? Des fois, tu dois être toute nue, comment tu vas faire si tu es trop pudique? » », rapporte la victime.

Il lui aurait enlevé son soutien-gorge, avant de se coucher sur elle en lui tenant les poignets : « J’ai mis toute la force possible pour m’enlever de son emprise. Mais il était suffisamment fort pour pas qu’un millimètre ne bouge ». C’est après cela qu’il l’aurait violée.

Au sortir de l’audience, l’artiste aurait confié le soulagement suivant son admission, pour la victime et sa famille : « Ça fait peut-être quatre ans que la famille attend, que la famille souffre de ça. Je sais que la victime, de son côté, sa famille a beaucoup souffert de tout ça. C’est sûr qu’il y a un soulagement d’avoir pris cette décision. C’est long, ça a été long et ardu, et ça l’est encore, et ça va l’être pour un bon petit bout encore ».

Une suggestion commune pour la peine sera présentée par les avocats des deux parties vendredi, où la victime devrait normalement lire une déclaration à la cour.

 

À lire aussi : 

France Chevrette, l’interprète de Robin dans Robin et Stella, est décédée

Les enquêtes sur Gilbert Rozon et Éric Salvail sont officiellement terminées

Fame: Le travail du controversé chorégraphe Steve Bolton sera surveillé par l’UDA

Source : La Presse

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES