Le fondateur du Rockfest explique la présence de Jeremy Gabriel à son festival

Le fondateur du Rockfest explique la présence de Jeremy Gabriel à son festival.

Les réactions ont été vives hier suite à l’annonce de la présence de Jeremy Gabriel au festival de rock de Montebello. En entrevue à Énergie 94.3, Alex Martel a expliqué que c’est suite à la reprise de la chanson I Don’t Care en version métal que les organisateurs du Rockfest ont eu l’idée de l’inviter. « Jérémy avait aimé ça, avait trouvé ça drôle. On lui a proposé de faire une prestation spéciale métal. Et il a accepté. C’est comme ça que ça s’est fait, indique le fondateur du festival en entrevue.

« Au début, ça lui a pris du temps avant que je puisse le rejoindre, mais éventuellement j’ai pu parler avec son gérant pis je lui ai expliqué l’idée. Il en a parlé à Jeremy et l’idée s’est concrétisée, explique-t-il durant l’entrevue. Je pense que c’est super cool de sa part de se prêter au jeu et ça montre qu’il ne se prend pas tant au sérieux. »

Jeremy Gabriel présentera un spectacle avec sa vraie musique la veille du Rockfest, dans le cadre de la Saint-Jean du Rockfest. « Ça fit parce qu’on a toutes sortes de musique lors de cette soirée-là. On a Dead Obies, Koriass, Les Cowboys Fringant, Robert Charlebois, etc. Donc, c’est quand même déjà plusieurs autres styles musicaux cette soirée-là. »

À propos des réactions négatives des Internautes à l’endroit de sa présence, Alex Martel n’est pas inquiet. « Premièrement, on s’entend que les gens sur Internet disent à peu près n’importe quoi. Tout le monde qui est venu au Rockfest peut témoigner que c’est vraiment relax comme vibe, c’est festif, tout le monde devient ami avec tout le monde, tout le monde s’amuse, c’est vraiment vraiment le fun comme ambiance. Y’a rien de négatif ou d’agressif ou quoi que ce soit. C’est peace and love le Rockfest et les gens sont vraiment ouverts d’esprit au festival. »

 

À lire aussi :

Quiz – Avec quel Backstreet Boys devriez-vous sortir?

Mario Lirette aurait fraudé un entrepreneur

Sophie Durocher ramasse Véronique Cloutier

 

Crédit photo : Courtoisie

PLUS DE NOUVELLES