Lady GaGa au Centre Bell pour The Monster Ball: avec plus de temps, ça aurait été grandiose!

Lady GaGa au Centre Bell pour The Monster Ball: avec plus de temps, ça aurait été grandiose!

D’emblée, le concert de Lady GaGa au Centre Bell pour « The Monster Ball » n’était effectivement pas parfait, loin de là (la perfection n’existe pas, de toute façon) et il ne faut quand même pas oublier qu’il s’agissait de la grande première de sa nouvelle tournée mondiale dont la préparation fut d’une durée d’à peine un mois ; le spectacle était donc en rodage et comportait son lot de problèmes techniques et visuels, mais… on pardonne à notre reine de l’excentricité sans contrainte.

Pour ceux qui me lisez depuis longtemps, oui… il s’agit de ma troisième critique à propos de Lady GaGa (et, je ne veux pas vous décourager, mais ce ne sera pas la dernière!) Or, cette critique, j’ai décidé de l’écrire sous deux points de vue totalement différents. D’abord, sous l’œil déjà conquis d’avance d’un fan (c’est-à-dire moi) et puis, sous l’œil indécis, cruel et difficile d’une personne qui ne désirait pas forcément être présent hier soir (c’est-à-dire un gars fictif emmené de force par sa blonde!)

Quand provocation rime avec confusion

Tout d’abord… je me dois de vous parler de la première partie qui se résume par… WTF!? Non mais, pouvez-vous bien me dire de quel zoo, de quel hôpital psychiatrique provenaient les énergumènes du groupe Semi Precious Weapons… C’était du gros n’importe quoi! Le chanteur androgyne (ou la chanteuse, ça reste à définir puisqu’il n’y avait que la voix qui se voulait - on va dire - virile) et les musiciens visiblement sur un trip de cristal meth se sont amusés à faire absolument rien d’intéressant dans l’unique but de provoquer (le chanteur s’est, entre autres, déshabillé sur scène, se retrouvant ainsi nu!!) Aussi, pour ce qui est du talent du groupe, on repassera!

Lady GaGa au Centre Bell pour The Monster Ball: avec plus de temps, ça aurait été grandiose!

Si fanatique, qu’il en rêve encore

Des problèmes techniques, des défauts plus que visibles? Où ça!? Je n’ai rien remarqué… Ah! Elle est tombée quelques fois, mais ce n’est pas grave, ce n’est pas de sa faute si le PLANCHER était glissant tss! Mais bon, quoi qu’il en soit, sa voix était d’une perfection si rare de nos jours (ce n’est pas comme une certaine Britney Spears, en tout cas, qui fait du lipsync, de toute façon) et ses costumes étaient tous aussi excentriques les uns comme les autres.

Je désirais la revoir depuis mars dernier alors qu’elle s’était produite au Métropolis le jour de son anniversaire et l’attente (et c’est le moindre de le dire) en a amplement valut la peine même si le spectacle n’était pas encore finalisé et qu’il démontrait une nervosité qui s’estompera certes d’ici quelques dates. Mais, en somme, ce fut éloquent, ce fut entraînant et même touchant (l’interprétation intime au piano de « Speechless » ; cette chanson parle de son père et il était, d’ailleurs, présent à Montréal pour la première de sa fille), ce qui lui vaut mon respect et un remerciement pour avoir fait de ma soirée, un véritable succès. Mes coups de cœurs de la soirée se résument en: « Paper Gangsta », « Speechless » et « Bad Romance », qui a complètement enflammé, pour une dernière fois en cette soirée, le Centre Bell!

Je l’aime, mais seulement en secret

Lady GaGa
!? Elle est laide et c’est probablement un homme… mais elle chante quand même très bien sauf que… je ne l’aime pas (c’est ça, tss!) Pour ma part, le plus gros défaut du spectacle, que j’ai apprécié sans le laisser paraître, c’est qu’elle veut trop en faire malgré le manque de temps quant à la production et malgré le fait qu’elle n’est pas si riche… ce qui, au final, a fait en sorte que les chansons s’enchaînaient mal et qu’elles n’étaient pas toujours dans un ordre concret et logique… mais bon, ce n’est qu’un détail qu’elle va sans l’ombre d’un doute amélioré au cours des prochaines années. Sinon, elle chante bien, même très bien. Par contre, le temps d’attente était interminable sauf qu’apparemment c’était de la faute de Kid Cudi, qui n’a même pas pu faire sa première partie comme prévue, il était perdu! Donc, j’ai aimé, mais il ne faut pas que ma blonde le sache…

D’un Little Monster!

PLUS DE NOUVELLES