La Voix 6: Une première électrisante à la hauteur de nos attentes!

Crédit photo: Capture d'écran via TVA

L’attente est finalement terminée : c’est officiellement le grand retour de La Voix! Avec une sixième saison sous le signe du changement, on était impatients de découvrir la dynamique de cette nouvelle mouture de coachs, et surtout, tous les incroyables talents qui se cacheront derrière les sièges pivotants.

Le bal a été lancé avec un medley d’ouverture enflammé des succès respectifs de nos coachs Sous le vent, On leur a fait croire, N’importe quoi et Je t’aime nous ont fait chanter à tue-tête en direct de nos salons.

Équipe Garou

Yama Laurent, 27 ans survivante du tremblement de terre en Haïti et étudiante en médecine. Petit malaise, cependant, quand Yama a dû revisiter des souvenirs pénibles sur un vélo stationnaire, pendant son entrevue avec Charles Lafortune. Finalement, sa voix incroyablement grave et riche a séduit le public, mais aussi les coachs. Un grand moment d’émotion quand les quatre chaises se sont retournées!

Vêtue de ses gants magiques, Emma Lépine a ensorcelé le public et les coachs, qui se sont tous retournés au son de sa voix plus grande que nature. C’est l’expert des comédies musicales, Garou, qui a accueilli la jeune étoile.

Ni vu ni connu, Ceeko s’est lancé tête première sur la scène de La Voix, après qu’un ami ait envoyé son application à son insu. Son interprétation funky du classique Billie Jean a conquis toute la salle. Avec raison!

Équipe Lara

Surprise! Une ancienne de Mixmania, Krystel Mongeau, a poussé les portes du studio pour nous faire vibrer au son du country. Son souffle impressionnant a fait se retourner trois des quatre juges, qui auraient tout fait pour l’attirer dans leur équipe. Un duo improvisé entre Lara et Krystel a fait naître une harmonie parfaite, dans une interprétation touchante de Take Me Home Country Road de John Denver. Les deux country girls se sont choisies mutuellement. C’est Isabelle Boulay qui devait tripper dans son salon!

Dans une interprétation pleine de vérité de la chanson Maudite promesse de 2Frères, Félix Lemelin a offert un moment tout en crescendo pour les juges, particulièrement pour Lara, chez qui la voix de Félix a fait résonner la mémoire de son père. On avait vu l’extrait de la réaction de Lara plus tôt cette semaine et on n’a franchement pas été déçus de la performance qui avait initié ce grand moment d’émotion.

« J’ai tellement hâte d’aller voir tout ce qu’il y a sous ce chapeau-là! »

– Lara Fabian

Photo: Capture d’écran via la page Facebook de La Voix

Équipe Alex

Ben Alexander, l’anglophone romantique, a séduit les coachs à leur tour avec sa voix qualifiée d’« élastique ». Entre Éric et Alex, c’est finalement dans l’équipe du futur papa, Alex Nevsky, que le beau Ben a décidé de grandir.

Avec son inoubliable voix chargée d’émotion, Élodie Bégin a fait se retourner les quatre coachs l’un après l’autre. Sa réinterprétation de la mythique chanson The Sound of Silence de Simon & Garfunkel était électrique, au point de faire lever les coachs de leur siège et de la laisser choisir sa propre chaise. C’est ultimement son âme sœur artistique, Alex Nevsky, qui l’endossera dans les semaines à venir.

Équipe Éric

On a eu droit à un beau bonbon quand Rebecka Lussier a rencontré son idole musicale, Pascale Picard. Son timbre de voix unique, à la fois doux et puissant, lui a valu une place dans l’équipe d’Éric, même si c’était ultimement avec Lara qu’elle aurait voulu évoluer. Quand même, rencontrer deux de ses plus grandes inspirations en une seule journée, ce n’est pas mal du tout!

Avec son timbre blues absolument unique, Jonathan Freeman a fait lever Éric de son siège pour arracher le voile qui le cachait et a créé la bisbille entre les coachs. Une star est née!

Photo: Capture d’écran via TVA

Les exclus

Parmi les exclus, il y a eu Laurence Doire, qui malgré une interprétation puissante, n’est pas venue chercher les coachsFred Beauchamp a eu beau débarquer avec ses cheveux, son chapeau, son canard et son macaron de René Lévesque, son interprétation dynamique de Passe-moé la puck des Colocs a fait taper les mains du public, mais a laissé les boutons des juges intouchés jusqu’à la toute fin de sa performance. Too bad! La jeune Yana Rogozin avait choisi une chanson du répertoire de Lara. Malgré que les sièges soient demeurés immobiles, la coach a promis à la jeune chanteuse de 18 ans qu’elles se reverraient en dehors de l’émission.

Ouf! Que d’émotions! Après cette première soirée chargée de talents bruts, on comprend que les coachs devront jouer du coude pour attirer les artistes étoiles dans leur écurie. On trouve par contre qu’ils sont beaucoup plus lents sur le piton que lors des années précédentes! On surveillera avec attention si le feu pogne derrière les bancs pivotants la semaine prochaine, parce qu’il nous reste encore bien des talents à découvrir lors des prochaines rondes des Auditions à l’aveugle! On est prêts!

 

À lire aussi : 

Kevin Bazinet nous a donné une belle frousse!

Charlize Theron porte fièrement une marque montréalaise

Adamo et Sansdrick d’OD Bali lancent une collection de vêtements

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES