La victime présumée d'Éric Salvail lance une campagne de sociofinancement

Crédit photo: Karine Paradis

Il y a quelques jours, Éric Salvail a finalement été arrêté et trois chefs d'accusation - agression sexuelle, séquestration et harcèlement criminel - pèsent contre lui pour des faits qui seraient survenus entre avril et novembre 1993. Aujourd'hui, une personne qui s'identifie comme sa victime présumée (la seule dont le dossier a été retenu par le Directeur des poursuites criminelles et pénales dans l'affaire) a lancé une campagne de sociofinancement en demandant l'aide du public pour payer ses frais d'avocat dans le cadre d'une poursuite au civil.

C'est sur le site GoFundMe que la personne connue par les initiales D.D. aurait lancé un appel au public afin de recueillir les fonds nécessaires à payer son avocat et à poursuivre Salvail au civil. En effet, la poursuite en cours au criminel ne vise pas à indemniser la victime, mais seulement à établir ou non la culpabilité criminelle de l'accusé, contrairement à une poursuite au civil.

D.D. désirerait ainsi amasser 5 000$ afin que son avocat puisse lancer ladite poursuite au civil.

« Je suis le fameux D.D. Bien que la poursuite criminelle que je souhaite pour éviter qu'il ne fasse plus aucune victime, ici ou ailleurs, soit ma priorité numéro un, cela ne réparera en rien les préjudices que j'ai subis et subis toujours. Mais je n'ai pas les fonds nécessaires pour entreprendre une action au civil qui serait le seul moyen d'obtenir justice pour moi-même et ainsi réparer une partie de mon être qui se trouve en lambeaux. Je suis prêt à prendre les coups pour protéger la société d'un agresseur. Êtes-vous prêt à m'aider pour que je trouve aussi justice pour moi-même? » peut-on lire sur la page de sa campagne de sociofinancement.

Jusqu'à maintenant, plus de 400$ ont été amassés ici.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES