La scène de viol d’Unité 9 pourrait contrevenir au code de la CRTC

Dire que le dernier épisode d’Unité 9 était difficile à regarder serait un euphémisme. La scène de viol graphique qui mettait en scène le personnage de Jeanne avec deux motards était un moment de télévision insupportable qui a engendré des centaines de réactions sur les réseaux sociaux. Alors que beaucoup applaudissaient la production d’avoir montré la brutalité dont les femmes, particulièrement les femmes du milieu carcéral, sont trop souvent victimes, d’autres ont plutôt dénoncé le manque de délicatesse avec laquelle les téléspectateurs ont été préparés à cette scène d’une rare violence.

Le problème, c’est qu’une scène de viol aussi graphique pourrait contrevenir au code du CRTC. Malgré les avertissements dénotant la nature difficile de l’épisode pendant la diffusion et la cote 16 ans et plus qui y a été apposée, la diffusion de scènes de violence n’est cependant permise qu’après 21h. Hors, la série est diffusée à 20h. Aucune plainte n’aurait été émise pour l’instant au CRTC, mais Radio-Canada a dû répondre à au moins une trentaine d’appels de téléspectateurs choqués par le contenu de l’émission.

Même Ève Landry, qui interprète Jeanne dans la série, a dû s’éloigner de ses réseaux sociaux parce que les messages étaient trop nombreux. Sa performance impeccable a fait revivre des émotions difficiles à certains téléspectateurs, et des témoignages éprouvants ont enflammé sa page Facebook. Elle a d’ailleurs exprimé à La Presse, qui a écrit un billet sur le sujet, que la gravité de cette scène était nécessaire pour faire passer un message : « C’est cru, c’est violent, mais ça fait réfléchir, et je pense que c’est la responsabilité première des artistes de faire réfléchir sur des enjeux de société. La télévision ne doit pas servir qu’à divertir », juge-t-elle, en admettant toutefois que la production se préparait déjà aux nombreuses critiques qui allaient suivre la diffusion : « Entre nous, sur le plateau, on se disait que la dinde allait passer de travers cette année et qu’à Noël, on allait nous parler que de cela. »

Dans le même texte, l’auteure de la série Danielle Trottier a avoué comprendre la réaction du public, puisque Jeanne est un personnage très apprécié dans la série. Elle a toutefois révélé que cette scène mettait la table pour les épisodes à venir, qui se concentreront davantage sur les survivantes d’agression sexuelle. Danielle Trottier, qui signe également les textes de Cheval-Serpent, a avoué que la récente vague de dénonciation avait changé sa manière d’écrire pour toujours. On pourra voir l’évolution de la situation de Jeanne et celle des nouveaux personnages d’Unité 9 au retour des Fêtes.

 

À lire aussi : 

Le réalisateur de Cheval-Serpent accusé d’inconduites sexuelles

District 31: Le fils de Poupou est véritablement le fils de Sébastien Delorme

L’auteure d’Unité 9 pose une importante question aux fans de l’émission

Crédit photo : Facebook d’Unité 9

Source : La Presse

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES