La jeune millionnaire donne enfin signe de vie

Décidément, cette affaire ne cesse de nous surprendre. Éliane Gamache Latourelle, l'auteure du livre à succès La jeune millionnaire, a vu ses techniques et ses finances douteuses être exposées dans un troublant reportage de Nathalie Petrowski dans La Presse. Les personnalités publiques ont été nombreuses à réagir à cette pathétique affaire, qui a coûté à bien des gens plusieurs milliers de dollars en conseils vides et en mauvais investissements. Ariane Leduc et Maxime Lachapelle, le couple d'investisseurs qui a largement étalé les mensonges d'Éliane, sera d'ailleurs de passage à Tout le monde en parle dimanche afin de discuter de l'affaire en compagnie de Nathalie Petrowski.

C'était donc toute une surprise de voir ce matin que la jeune propriétaire de pharmacies a brisé son mutisme afin de répondre aux allégations qui pèsent contre elle, par le biais de la page Facebook de son bon ami Marc Fisher : « J’ai vendu L’Activatrice – qui avait un chiffre d’affaires de 550 000 $, à Ariane Leduc, suite à sa demande, pour 30 000 $ alors que je me trouvais dans une situation personnelle très difficile avec mon conjoint de l’époque. Mme Leduc a été incapable de faire rouler l’entreprise comme je le faisais et elle m’en veut à mort puisque j’ai refusé de reprendre le flambeau étant donné mon piètre état physique et mental. Mme Leduc a donc décidé de se venger et d’entamer un procès médiatique avec l’aide de son amie journaliste à La Presse. Mme Leduc a utilisé les médias pour exposer une dispute qui est devant les tribunaux.

Je suis sincèrement désolée que mes recommandations n’ont pas eu tous les résultats escomptés auprès d’une infime partie des centaines de gens que j’ai conseillés. Je ne suis pas parfaite, j’ai clairement aussi fait des erreurs dans mon parcours qui m’ont grandement affecté professionnellement et personnellement, mais je sais aussi que j’ai fait une différence significative et positive dans la vie professionnelle et personnelle de plusieurs autres qui n’ont pas été cité dans cette ''enquête journaliste''. J’ai toujours été de bonne foi et j'ai toujours voulu aider les autres.

Je suis malade. Ma santé physique et mentale en a pris tout un coup au cours de la dernière année. Je n’ai pas la force d’accorder des entrevues pour me défendre ou pour raconter des faits à propos de mes anciens partenaires d’affaires et de vie qui pourraient les démolir.

EGL. »

Au sujet de la collusion supposée entre Ariane Leduc et Nathalie Petrowski, que La jeune millionnaire soupçonne d'être amies et d'avoir voulu la salir publiquement, La Presse a souligné que Mme Leduc n'avait aucune relation avec Mme Petrowski, si ce n'est que d'avoir été sa source.

La maison d'édition Un monde différent, qui a publié La jeune millionnaire il y a quatre ans, a également émis une déclaration sur ses réseaux sociaux, qualifiant cette entreprise journalistique de « chasse aux sorcières », alléguant que « c’est Madame Petrowski qui a été manipulée ». Mais la phrase la plus hallucinante de cette déclaration, signée par l'éditeur Michel Ferron, est sans contredit celle-ci : « Et lorsqu’un édito s’improvise et en rajoute en affirmant que l’éditeur aurait dû faire des vérifications avant de la publier… Dans la même veine, on peut se demander ironiquement si son diffuseur n’a pas fait de même quand il titre que son animateur est constitué de métal précieux », est-il écrit, faisant référence à la chronique signée par Patrick Lagacé, l'un des Deux hommes en or, au lendemain de l'affaire. On donne un A pour l'effort.

Cette histoire est un cadeau qui ne cesse de s'offrir.

 

À lire aussi : 

Pascal-Hugo nous a tous pris pour des cons

District 31: On sait enfin qui est responsable de la mort de Nadine

Tout le monde en parle, près de sa date de péremption?

Crédit photo : Karine Paradis

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES