Kate Upton accuse un fondateur de Guess de harcèlement sexuel

Crédit photo: Cover-Images

La mannequin de renommée internationale Kate Upton a livré un troublant témoignage, accusant l'un des fondateurs de la marque Guess, Paul Marciano, de l'avoir harcelée sexuellement alors qu'elle faisait ses débuts en tant que mannequin. Dans un entretien accordé au Time, Kate se souvient de sa première rencontre avec Paul, alors qu'ils devaient discuter d'un shooting pour lequel elle avait été engagée. Elle n'avait alors que 18 ans.

« Aussitôt que je suis entrée avec le photographe Yu Tsai, Paul s’est placé devant moi, a agrippé mes seins et a commencé à les tâter – à jouer avec, plutôt. Après l’avoir repoussé, il m’a dit qu’il "voulait s’assurer qu’ils soient vrais" », relate-t-elle. Le célèbre photographe de mode, Yu Tsai, a confirmé avoir été témoin du harcèlement subit par la mannequin et a corroboré les détails de cette horrible histoire

« Après avoir fait tout ce qui était en mon pouvoir pour éviter qu’il me touche durant notre entretien, poursuit-elle, il a continué à me toucher d’une manière très dominante et agressive, en prenant mes cuisses, mes bras ou mes épaules pour m’attirer vers lui, agrippant mon cou, mes seins ou en commençant à me sentir. Il a ensuite demandé à Yu Tsai de nous laisser seuls. J’ai été capable d’envoyer un texto rapidement à Yu Tsai pour lui dire de rester. Ce qu’il a fait, mais ça n’a pas empêché Paul de me toucher. J’étais extrêmement ébranlée, surprise et effrayée. »

Celle qui a été rendue célèbre grâce à ses couvertures convoitées pour le Sports Illustrated se souvient également comment il s'est mis à l'embrasser de force, un geste auquel elle a tenté d'échapper malgré la peur de même ouvrir la bouche pendant cette agression, ou d'envoyer promener le cofondateur de Guess.

Au lendemain de cette affaire, Paul Marciano aurait harcelé Kate sans arrêt, au point où elle a dû commencer à écrire à Yu Tsai afin qu'elle ne soit pas toute seule avec lui. Après avoir maintes fois décliné qu'il ne monte dans sa chambre d'hôtel, Kate aurait été renvoyée du shooting pour lequel elle avait été engagée.

Marciano aurait continué à faire appel à ses services, usant de menaces et de manipulations agressives afin qu'elle ne puisse pas refuser d'entrer en contact avec lui, sans quoi ses contrats seraient annulés.

Le cofondateur a quant à lui nié les allégations en bloc : « Je ne l’ai jamais touchée de manière inappropriée. Tout comme je ne traiterais jamais un mannequin pour Guess d’une manière aussi dégradante, a-t-il affirmé dans une déclaration adressée au quotidien. Je suis pleinement en faveur du mouvement #MoiAussi. En même temps, je ne permettrai pas que certaines personnes diffament mon nom et ternissent ma réputation. Je me suis engagé auprès de Guess et de son conseil d’administration à coopérer afin qu’une enquête juste et impartiale soit menée ».

 

À lire aussi :

Gilbert Rozon se dit victime d’un procès populaire

Les retouches ratées de Kate Upton sur la couverture du magazine Sport Illustrated

La fille de Woody Allen réitère qu’il l’a agressée lorsqu’elle n’avait que 7 ans

Source : Time

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES