Karine St-Michel vit sous le seuil de la pauvreté

Crédit photo: Serge Cloutier

QUE... QUOI?

Alors que plusieurs pensaient que tous les anciens participants d'Occupation Double possédaient un compte bancaire assez confortable, Karine St-Michel a décidé de faire tomber les tabous et de briser les illusions du public face à la vie des gens célèbres (mais pas nécessairement riches!), particulièrement celle des influenceurs.

C'est sur Instagram que la mannequin s'est exprimée, avec toute l'honnêteté qu'on lui connaît, en affirmant qu'elle vivait sous le seuil de la pauvreté : « Combien pensez-vous que je gagne par année/semaine/mois? Je me suis fait dire tellement souvent ''oui, mais toi tu es riche''. Et ça me fait sentir coupable de ne pas payer pour les autres et de ne pas être ce que les gens pensent que je suis. C’est un sujet ULTRA tabou, mais j’ai envie de me libérer de ce poids aujourd’hui en vous en parlant en toute honnêteté. Le salaire annuel en 2018 d’une personne seule qui est sur le seuil de la pauvreté au Québec est environ de 22 000$ par année. »

Elle poursuit : « Je vous annonce que mon salaire annuel se situe sous le seuil de la pauvreté. Je désire faire comprendre aux gens à quel point je travaille fort sur mon contenu Instagram et mes projets, sans faire d’argent. Être influenceur/artiste, c’est un travail temps plein. Il faut passer des heures et des heures par semaine à faire des photoshoots, à planifier des stories (pas tous, mais certains), à écrire les textes que nous allons mettre sous nos photos, à être actif sur les plateformes des autres pour conserver ou améliorer nos statistiques, etc. ».

« Je crois que plusieurs autres influenceurs vont se reconnaître dans ma publication, parce que je ne suis pas la seule à vivre cela! Énormément de compagnies nous proposent de faire de la publicité contre des produits gratuits. C’est formidable de recevoir des produits gratuits, mais ça ne paye pas les factures. J’ai un loyer à payer, des factures d’Internet, de cellulaire, d'Hydro, une épicerie à faire, etc. Je suis heureuse de faire ce travail et d'avoir cette visibilité qu’Occupation Double m’a amenée, mais ce n’est pas aussi facile que vous le croyez », conclut-elle.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

💸 Combien pensez-vous que je gagne par année/semaine/mois? Je me suis fait dire tellement souvent « oui mais toi tu es riche. » Et ça me fait sentir coupable de ne pas payer pour les autres et de ne pas être ce que les gens pensent que je suis. C’est un sujet ULTRA tabou mais j’ai envie de me libérer de ce poids aujourd’hui en vous en parlant en toute honnêteté. Le salaire annuel en 2018 d’une personne seule qui est sur le seuil de la pauvreté au Québec est environ de 22 000$ par année. Je vous annonce que mon salaire annuel se situe sous le seuil de la pauvreté. Je désire faire comprendre aux gens à quel point je travaille fort sur mon contenu instagram et mes projets, sans faire d’argent. Être influenceur/artiste, c’est un travail temps plein. Il faut passer des heures et des heures par semaine à faire des photoshoots, à planifier des stories (pas tous, mais certains), à écrire les textes que nous allons mettre sous nos photos, à être actif sur les plateformes des autres pour conserver ou améliorer nos statistiques, etc. Je crois que plusieurs autres influenceurs vont se reconnaitre dans ma publication, parce que je ne suis pas la seule à vivre cela! Énormément de compagnies nous proposent de faire de la publicité contre des produits gratuits. C’est formidable de recevoir des produits gratuits, mais ça ne paye pas les factures. J’ai un loyer à payer, des factures d’internet, de cellulaire, hydro, une épicerie à faire, etc. Je suis heureuse de faire ce travail et avoir cette visibilité qu’Occupation Double m’a amené, mais ce n’est pas aussi facile que vous le croyez. 📷 @shawnolivier #moneytalk #influencerlife #lavraievie

Une publication partagée par KARINE ST-MICHEL (@karinestmichel_) le

Celle qui s'implique dans de nombreuses causes importantes tout en étant récemment retournée sur les bancs d'école n'est donc pas aussi fortunée qu'on aurait pu le penser. Toutefois, elle est visiblement bien riche en amour, en générosité, en honnêteté et en belle personnalité!

 

Voir cette publication sur Instagram

 

2019 🥂BODY POSITIVITY. Avant les vacances des fêtes, j’ai eu une rencontre avec mon agente et je lui ai dit que je ne retrouverais jamais ma taille de mannequin que j’avais il y a 2ans. 1. Parce que ça ne me tente pas et 2. Je suis belle comme je suis. Elle m’a répondu : « Aucun problème, tant que tu restes en forme et en santé. De toute façon, tu es plus que parfaite comme tu es. » Je suis extrêmement fière de dire que je fais partie d’une agence de mannequin qui n’encourage pas la minceur extrême et qui met de l’avant des femmes en santé avec de vrai corps de femme. C’est une preuve que l’industrie de la mode est réellement en train de changer. @specsmodels Le slogan : « Plus que de beaux visages » dit tout. Je fais partie d’une agence qui est fière de moi, peu importe mon poids, et qui me trouve belle autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. En 2019, je souhaite que les choses continuent d’évoluer dans ce sens et que de plus en plus de femmes se mettent à s’accepter et s’aimer comme elles sont. En 2019, je continuerai de m’entrainer pour me sentir bien, pour dormir mieux, pour évacuer mon stress, pour dépenser mon énergie, etc. Et non pour maigrir. C’est tellement mieux comme ça, tu trouves pas? Cheers à 2019 🥂✨ #specssquad

Une publication partagée par KARINE ST-MICHEL (@karinestmichel_) le

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES