Juste pour rire poursuivi par Gilbert Rozon

Crédit photo: Karine Paradis

L'affaire Rozon a coûté cher à Juste pour rire qui réclame maintenant à son ancien propriétaire et fondateur, Gilbert Rozon, 3,3 millions de dollars pour compenser les pertes liées à ses inconduites sexuelles. De son côté, celui qui s'est résolu à vendre ses parts de Juste pour rire lorsque le scandale en question a éclaté considère que ces sommes sont exagérées et poursuit Juste pour rire et son nouveau propriétaire, ICM, espérant ainsi ne pas avoir à sortir autant d'argent de son porte-feuille, selon ce qu'on apprend dans Le Journal de Montréal.

Dans la poursuite civile rendue publique ce matin au palais de justice de Montréal, on peut lire que Rozon affirme que « [les] réclamations sont sans fondement ». Juste pour rire lui réclame 923 000$ pour compenser la perte de commandites et de subventions gouvernementales, 570 000$ pour la perte de la commandite des Producteurs de lait du Québec ainsi qu'une indemnisation de 2,72 millions de dollars pour compenser les pertes liées à la terminaison du contrat de production de l'humoriste Rachid Badouri.

Si Rozon est d'accord pour débourser la première somme liée à la perte des commandites et subventions gouvernementales, il juge que les deux autres sommes sont exagérées.

Il soutient aussi que Juste pour rire n'avait qu'à saisir la cour pour régler l'affaire de la terminaison de contrat de Rachid Badouri, qui aurait payé 250 000$ en août dernier pour se dissocier de la compagnie.

Rappelons que des accusations criminelles de viol et d’attentat à la pudeur ont été déposées contre le magnat déchu de l'humour et que l'action collective intentée au civil par le collectif Les Courageuses, qui réclament plus de 10 millions de dollars à Rozon pour ses inconduites sexuelles, passera devant la Cour d'appel le 1er avril.

Source:

Le Journal de Montréal

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES