Jessie Nadeau révèle avoir subi une agression sexuelle

Crédit photo: Instagram de Jessie Nadeau

L’art a souvent le pouvoir d’aller gratter dans nos parts d’ombre, et ça, Jessie Nadeau le sait trop bien. C’est en travaillant sur la mise en scène de sa pièce SARA, au Festival Fringe de Montréal, que la finaliste de la dernière édition d’Occupation Double s’est retrouvée confrontée à des blessures qui n’avaient jamais vraiment guéri. Une scène de viol que devaient jouer ses acteurs a ravivé la douleur de sa propre agression, vécue il y a trois ans, a-t-elle révélé pour la première fois à La Presse.

Elle raconte d’ailleurs être partie dans un roadtrip jusqu’à Vancouver, seule, quelques semaines après les faits. « Je suis tombée dans une zone très sombre, je devais me retrouver et, pour y arriver, je me disais que je devais être à l’autre bout du monde. Je ne le disais à personne… parce que… vous savez, des fois, nous nous sentons coupables de ce qui est arrivé ».

Une publication partagée par JESSIE (@jessie.nadeau) le

Une culpabilité que les victimes d’agression sexuelle connaissent beaucoup trop bien… « On se sent coupable parce qu’on avait bu de l’alcool. On se sent coupable parce qu’on était habillée sexy. Je sais… c’est tellement con. Il ne faudrait pas se sentir coupable… »

Heureusement ou malheureusement, l’artiste activiste était complètement coupée de l’actualité de l’automne dernier, alors que les femmes du Québec, des États-Unis et d’un peu partout dans le monde ont porté le mouvement #Metoo. C’est lors de son aventure à Bali qu’elle a fait la rencontre de Pascal-Hugo, son amoureux avec qui elle habite désormais.

Mais le retour à la réalité, qui doit être encore un peu surréaliste même quelques mois après, lui aura donné envie de faire quelque chose de pertinent avec son art. Avec 149 000 abonnés sur Instagram et plus de 20 000 sur YouTube, la jeune femme utilise déjà sa visibilité pour parler des enjeux qui lui importent, comme le véganisme et la défense des droits des animaux. Mais cette violence, qu’elle a intimement vécue, elle la dénoncera, en plus d’envisager la transposer dans un court-métrage.

« Parce que ça me chamboule encore… Je pense que ça va être à vie, ça… »

Les représentations de SARA se poursuivent au Petit Campus jusqu’au 16 juin, et la moitié des dons amassés lors des représentations sera remise à Trêve pour Elles, un centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel.

Une publication partagée par JESSIE (@jessie.nadeau) le

 

À lire aussi : 

Bill Cosby est reconnu coupable d’agression sexuelle

Véro explique pourquoi elle n’a pas commenté le mouvement #MoiAussi

Vanessa Pilon se confie sur le fait d’avoir une fille après le mouvement #MoiAussi

Source : La Presse

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES