Jennifer Lawrence se confie sur son chum de 22 ans son aîné

Jennifer Lawrence est sur la couverture du numéro de septembre de Vogue, la plus attendue de l’année dans le monde du magazine. L’actrice y est photographiée par la légendaire Annie Leibovitz. 

Sur les autres couvertures ainsi qu’à l’intérieur du magazine, on voit aussi des photos des photographes de mode renommés Inez et Vinoodh et Bruce Weber.

Le peintre John Currin a aussi tiré le portrait de la belle, mais en peinture!

Ce n’est pas seulement les photographies de Jennifer qui fascinent, c’est aussi les révélations qu’elle fait dans une entrevue avec Jason Gay. L’actrice y aborde entre autres le scandale de ses photographies intimes piratées et publiées. « C’est épeurant quand tu sens que le monde au complet te juge », dit-elle. « Je pense que les gens ont vu le piratage pour ce que c’est, c’est-à-dire un crime sexuel, mais ce sentiment, je n’ai pas pu m’en débarrasser. Avoir sa vie privée violée constamment quand tu es parfait, ce n’est pas un problème. Mais si tu es humain, c’est terrifiant », confie-t-elle.

Dans l’entrevue, Jennifer, 26 ans, se confie aussi sur le tournage du film Mother! et sur sa relation personnelle avec son réalisateur Darren Aronofsky, 48 ans. Ce dernier a dit de sa douce qu’elle était très zen en répétition, et que son intensité sortait lorsque les caméras tournaient. « Elle a un talent si brut et si naturel. Je la compare toujours à Michael Jordan », dit-il.

Jennifer s’est confiée sur sa relation avec son copain. « Nous avions de l’énergie », dit-elle. « J’avais de l’énergie pour lui. Je ne sais pas comment il se sentait par rapport à moi », poursuit-elle à propos de sa rencontre avec Aronofsky. « Quand j’ai vu le film, je me suis rappelée à nouveau à quel point il est brillant », dit-elle. « Pendant la dernière année, j’ai été avec lui comme humain. » Jennifer a aussi dit que son copain était un père extraordinaire (Darren Aronofsky a un fils, Henry, 11 ans, né d’une relation précédente avec l’actrice Rachel Weisz). « J’ai déjà été dans des relations avant où j’étais juste confuse. Et je ne suis jamais confuse avec lui », dit-elle. Trop mignon! Cette entrevue nous donne bien hâte de feuilleter le numéro de septembre de Vogue. En attendant, voici un vidéo qui explique l’idée d’avoir différentes couvertures.

For Vogue’s 125th anniversary September issue, one seriously momentous cover was required. #AnnieLeibovitz, @Bruce_Weber, @InezandVinoodh, and painter John Currin were all enlisted to present their own unique vision of the month’s cover star, #JenniferLawrence. During the shoot, filmmaker Mitch Springer followed the famously candid actress and upcoming star of @mothermovie as she braved both dinghies and daring dresses, and opened up, among other things, about how she used to “emotionally whisper” to horses. Tap the link in our bio to watch the full video. #Vogue125 Director @ryland_mcintyre Producer @tommyschell Writers @ryland_mcintyre, @tommyschell, @vincentpeone Director of Photography @zachstoltzfus B-cam J.T. Springer Gaffer @corybeisser Sound @macksmellman, Brian Flood Production Assistant Adrienne Gonzales Editor @sainthereford Post-Production Mixer Drew Joy Featuring @chelseafrei as Selfie Makeup Artist @aaronkheifets as Farm Stylist @ryland_mcintyre as Mitch Springer

A post shared by Vogue (@voguemagazine) on

À lire aussi: 

À voir: la bande-annonce de Mother! avec Jennifer Lawrence

Brie Larson dit qu’Emma Stone et Jennifer Lawrence lui ont sauvé la vie

Jennifer Lawrence magnifique pour Dior

Crédit photo: Keystone

Source: Vogue

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES