Inconduite sexuelle: Louis C.K. admet sa culpabilité

Hier, l’humoriste américain Louis C.K. annulait ses apparitions publiques ainsi que la première de son film I Love You, Daddy, juste avant la sortie d’un reportage incriminant dans le New York Times. L’article détaillait les témoignages de cinq femmes alléguant avoir été contraintes de regarder l’humoriste se masturber devant elles. Louis C.K. a admis sa culpabilité cet après-midi dans une déclaration partagée dans le quotidien américain.

« Ces histoires sont vraies. À l’époque, je me disais que c’était O.K. parce que je n’ai jamais montré mon membre à une femme sans lui demander au préalable, ce qui est aussi vrai. Mais ce que j’ai appris au fil du temps, trop tard, c’est que lorsqu’on a du pouvoir sur une autre personne, lui demander de regarder son membre n’est pas une question. C’est un piège. Le pouvoir que j’avais sur ces femmes résidait dans le fait qu’elles m’admiraient. Et j’ai profité de ce pouvoir de manière irresponsable. J’ai beaucoup de remords par rapport à mes actions. Et j’ai essayé d’en tirer des leçons. Et de les fuir. Maintenant je suis au courant des impacts de mes actions », a-t-il déclaré.

Le comédien a déploré le mal que ses actions ont infligé à ses victimes, mais aussi à son équipe, à son agent, ainsi qu’à ses amis, ses enfants et leur mère. Louis C.K. a conclu en disant qu’après de longues années à donner son opinion sur tout, il s’assurerait dorénavant d’écouter plutôt que de parler. Ce n’est définitivement pas une mauvaise idée.

 

À lire aussi : 

France D’Amour apprécie vraiment son célibat

Victoria Kult dénonce le harcèlement qu’elle subit

Sophie Durocher joue rough contre les humoristes

Crédit photo : Twitter de Matthew Killorin

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES