Hubert Lenoir détruit tout et provoque dans son nouveau vidéoclip Ton hôtel

Crédit photo: Twitter de La Voix

Le Québec n’est définitivement pas prêt à visionner ce nouveau vidéoclip percutant, provocant et étonnant.

Le mois dernier, l’auteur-compositeur-interprète qui fait le plus parler au Québec cette année a tourné un clip pour sa chanson Ton hôtel, un des hits paraissant sur son premier album Darlène. De passage dans sa ville natale en août dernier, Hubert Lenoir en a profité pour faire le fou avec ses amis, en détruisant tout sur leur passage, en s’amusant et en ne s’imposant pas de limites.

L’artiste controversé a partagé un teaser sur Instagram, le montrant démolir une voiture et se battre. « Le mois dernier on avait deux jours de libre pendant le Darlène summa tour et on a décidé de foutre la marde dans notre hood pis de tourner ça », a-t-il expliqué pour accompagner de l’aperçu.

L’équipe de Noisey s’est entretenu avec le nouvel acolyte de Yes Mccan pour souligner le lancement ce nouveau vidéoclip, mais également pour jaser de son parcours.

L’artiste québécois de 24 ans a confié que ses amis et lui souhaitaient casser des trucs et s’amuser durant une de leurs rares journées de congé cet été, moment où ils se sont mis au tournage de Ton hôtel : « Nous avions un vieil appareil photo, mes amis et moi, et nous avons juste commencé à tourner. Nous savions que nous voulions casser des trucs et nous amuser et simplement passer du temps dans notre ville natale et boire un peu. Tout a dégénéré en : »Brûlons quelques trucs ». À un moment donné, nous avons brisé une fenêtre et ma main s’est ouverte ». Une grande partie du sang que l’on peut voir dans le visage d’Hubert dans le vidéoclip n’est donc pas faux. Attention aux coeurs sensibles!

Dans le clip à l’esprit d’insouciance et de liberté, Hubert se met en scène avec ses camarades en faisant tout ce qui leur passe par la tête, allant de tatouages assortis et de violence par-ci par-là jusqu’à la destruction d’articles de journaux commentant les performances de l’artiste. « Je ne me soucie pas vraiment des bonnes critiques ou des mauvaises critiques. Le fait que j’aie brûlé mon disque, c’est que je pense que le passé est le passé. Je regarde toujours l’avenir et je ne veux plus faire la même chose. Je ne veux pas être étiqueté comme quoi que ce soit. C’est comme les thèmes [de Darlène] de l’émancipation et de la renaissance, de la nouveauté, de la fluidité de soi. Si vous ne voulez pas être un garçon ou être une fille ou ne voulez pas être entre les deux ou si vous voulez être les deux, vous pouvez le faire. Être provocateur, c’est aussi provoquer de nouvelles idées et provoquer des changements. Je me qualifierais de provocateur », a-t-il également dit en entrevue.

Pssst! On se demandait plus tôt cette semaine ce qui était arrivé au visage d’Hubert… Maintenant, on le sait!

 

À lire aussi :

De grands honneurs pour Hubert Lenoir

Découvrez le montant faramineux qu’a amassé le jumpsuit d’Hubert Lenoir

Hubert Lenoir signera la musique originale d’un film

Source : Noisey

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES