Guillaume Lemay-Thivierge n’approuve pas le jugement sévère de certains critiques

C’est rendu la mode ou quoi!? On fait un flop et hop, on va se plaindre pour défendre notre flop! C’est pathétique!

De qui parle-t-on? De l’acteur Guillaume Lemay-Thivierge. Il a en effet dénoncé « le jugement trop sévère » que certains critiques ont posé sur le cinéma québécois, ces derniers temps alors que ça plutôt toujours été ainsi dans le journal de Montréal. « Dans le premier cas, c’était malheureusement un règlement de compte d’un gars contre Patrick Huard; et dans l’autre qu’on ne soit pas d’accord avec un genre, je peux comprendre, mais qu’on ne donne même pas à une oeuvre la chance de vivre, ça me trouble… », a-t-il déclaré en parlant tout d’abord de Fillière 13 et puis du film Le poil de la bête, un film très plate qui a passé inaperçu… « On se bat contre les blockbusters américains. Pourtant, il y a quelques années, nous étions fiers d’annoncer que notre cinéma pouvait mener un combat honorable au cinéma américain. Nous avons connu un vrai succès, puis, là, on dirait que le vent a totalement tourné, on nous tape dessus… », a-t-il rajouté. On est d’accord avec ce qu’il dit, mais on ne peut pas TOUJOURS faire que des bons films. Parfois, on échoue et il faut juste accepter la critique puis avancer en retenant nos erreurs afin de ne plus les faire. Est-ce que nos artistes québécois acceptent mal la critique? Il faut croire que oui…

PLUS DE NOUVELLES