Gregory Charles fait un émouvant plaidoyer pour les aidants naturels

Crédit photo: David Afriat

Le show de Rousseau nous a donné à voir un grand moment de sincérité en compagnie de Gregory Charles : le récent décès de son père, atteint de la maladie d’Alzheimer et emporté par un accident atroce, a forcé le virtuose et sa conjointe Nicole Collet à faire le point sur le vide laissé par cet incommensurable départ. Pendant presque deux ans, Gregory et sa petite famille ont cohabité avec Lennox afin de l’aider dans la maladie, après avoir accompagné sa mère, elle aussi atteinte d’Alzheimer, jusqu’à la fin de sa vie.

Ce processus, qu’il définit à la fois comme un grand privilège, mais aussi un grand fardeau, est une réalité qu’il sait partagée par beaucoup de gens qui se consacrent à leurs proches : « Je pense que ça concerne plein de gens qui aident leur sœur, leur frère, leur parent, un enfant malade, un enfant handicapé. Ça nous vide. Et là ma blonde et moi on vit l’après-coup, et on se rend compte qu’on n’a pas vraiment fait attention à nous-mêmes dans les dernières années, qu’on n’est pas en super forme physique. Ça nous a vidés. Et là subitement ton corps te dit : « Hey, by the way, toutes les fois où tu n’as pas dormi, où tu as fait ci, où tu as travaillé plus fort… bien là, prends un break« . C’est une autre affaire qui n’est pas facile à accepter », a-t-il confié à Stéphane Rousseau.

Pour un hyperactif comme Gregory Charles, il en faut beaucoup pour ralentir. Souhaitons-lui ainsi qu’à toute sa famille de vrais moments de repos et une guérison des plus sereines.

Voyez ou revoyez son passage à l’émission juste ici.

 

À lire aussi : 

Un retour à V pour Danser pour gagner?

Édith Cochrane au service d’une bonne cause

Un internaute s’attaque à Charles Lafortune et son employeur s’excuse

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES