GAP encore dans l'eau chaude

gap

Selon un nouveau rapport d'enquête, fait par le U.K.’s The Observer , des enfants participeraient encore à la confection de vêtements pour la chaine de magasin GAP.

Cliquez ici pour lire le bouleversant récit d'un groupe d'enfants, à New Delhi, qui ont été vendus par leur famille à l'esclavage et qui se sont retrouvé dans un atelier clandestin pour mineurs du géant de la vente au détail. On vous fait réfléchir umpeu...

Dans ces pays, les jeunes doivent absolument travailler pour aider la famille à manger. Pour eux, travailler dans les usines est souvent la seul alternative à la prostitution. Bien que je crois sincèrement que la place d'un enfant n'est pas dans une usine, mais plutôt dans un parc en train de vivre sa vie d'enfant, je dois avouer qu'il est préférable de voir un enfant travailler dans une usine, que de le voir sur le coin d'une rue se prostituer. C'est un pensez-y bien, donnez nous votre opinion.

PLUS DE NOUVELLES