François Lambert réplique à Caroline Néron suite à son passage à Tout le monde en parle

Crédit photo: JF Galipeau / Serge Cloutier

Aïe, aïe, aïe... Les couteaux volent bas entre ces deux-là...

Bien que, sur le plateau de Tout le monde en parle hier soir, Caroline Néron ait dénoncé une fois de plus toute la pression qu'on lui inflige depuis la révélation de ses lourdes dettes, François Lambert a jugé important de revenir sur un élément des déboires financiers de la femme d'affaires et de ses entreprises.

C'est sur Facebook que l'ancien Dragon a déversé son fiel dimanche soir, quelques minutes seulement après que l'entrevue de Caroline Néron avec Guy A. Lepage se soit terminée :

« Caroline! Ah, Caroline, tu mélanges beaucoup de choses. Comme ça, je voulais revenir et je suis frustré?

C’est Radio-Canada qui t’a dit de dire ça? Car, j’ai effectivement demandé à Benoit Léger (le producteur), s’il avait besoin de mes services et il m’a répondu qu’il n’avait pas statué et je n’ai pas relancé. Début et fin de ce faux débat. [...]

Vois-tu, je finance mes propres entreprises. Pas de prêts, pas de subventions! Juste mon propre cash! Maintenant, revenons à toi.

Oui, on s’est bien entendu lors de l’émission et j’avais trouvé cela drôle qu’on ne se dise pas bonjour [lors de notre dernière rencontre dans un événement], mais bon, c’était une fête d’enfants. En fait, j’étais le président d’honneur et j’ai vu que tu t’es poussée quand j’ai fait mon allocution. Tu ne pouvais sûrement pas blairer que je te vole la vedette. 😉

La seule chose qui m’intéresse dans ta faillite, ce sont les taxes (TPS/TVQ) non payées. Ça, c’est l’affaire de tous les Québécois. Car 1.5 million non payés, ça fait au moins 2 ans que tu ne payes pas ce que tes clients t’ont donné pour que tu remettes au gouvernement.

Et je veux tellement faire de la télé que j’ai participé à Un souper presque parfait. C’est mal connaître mon parcours. J’ai participé par défi de la productrice et cela m’a ouvert des portes. Juste ça!

De mettre la croissance fulgurante sur le fait que tes directeurs financiers ne restaient pas... J’ai eu une croissance de 0 à 2500 employés en 8 ans. Et devine? Un seul directeur financier.

Maintenant, tu sais pourquoi tes employés ont peur? Car tu n’offres pas de transparence. Imagine-toi dans un avion, qu’il y a de la turbulence et que le pilote ne nous avise pas de ce qui se passe... on va avoir peur aussi. Tes employés ont peur pour une seule raison... TOI! Ils ne savent pas qui est le pilote. Celle-là est gratuite, je te la donne. Mets-la en pratique tu vas voir, ça marche.

Et tu parles de la croissance de Ola Bamboo. Bravo, mais je persiste à croire que tout ton temps aurait dû être dans ton entreprise. Pendant que tu jouais à la vendeuse de brosses à dents à commission, tu ne vendais pas tes bijoux. Et tu sais pourquoi Ola Bamboo a du succès? Car c’est un produit dont on a besoin, qui est dans l’air du temps. Des bijoux. Est-ce qu’on en a vraiment besoin?

Et en passant, bien oui, j’aime ça faire de la télévision, de la radio, d’écrire des livres. Alors si j’ai un show, je te dois un pourcentage?

Sans rancunes Caro!

Mais retiens ceci. Ta faillite, je m’en balance. C’est ça le risque d'entrepreneur. Tes taxes impayées, ça, ça me dérange. On ne parle pas d’un trimestre, mais d’une longue période ».

Il y va un peu fort, surtout après avoir estimé que Caroline n'avait pas sa place à l'émission Dans l’œil du dragon, mais pour certains, cette réplique a pu alimenter leurs questionnements face aux derniers événements liés à la carrière de Caroline Néron. Nous souhaitons tout de même le meilleur à Caroline pour la suite.

Pour revoir sa dernière entrevue à Tout le monde en parle, c'est juste ici!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES