France D'Amour confie l'impact de sa chanson Mon frère à l'ère #MoiAussi

Crédit photo: Capture d'écran via ICI Radio-Canada Télé

La parole de nombreuses victimes d'agressions sexuelles a été libérée l'automne dernier à l'apogée du mouvement #MoiAussi, et grâce à elles s'est installée une nouvelle perspective plus sensible à leur réalité. Les œuvres, les gestes et les paroles ne sont plus vus de la même manière par certains, et c'est exactement cette sensibilité qui a changé la donne pour France D'Amour quand vient le temps d'interpréter sa chanson Mon frère en spectacle. Ce morceau coup de poing paru en 1994, qui figure parmi les 18 chansons de son nouveau Best of, raconte son expérience très personnelle avec l'inceste, qu'elle a subi des mains de son frère dans sa jeunesse.

De passage aux Échangistes, l'auteure-compositrice-interprète est revenue sur l'impact de cette chanson à la lumière du mouvement #MoiAussi : « C’est sûr que j’ai l’impression qu’il y a des gens qui n’ont jamais vraiment compris le message de cette chanson-là et c’est sûr que si on l’avait faite en 2017, on l’aurait appelée #MoiAussi. Je me rappelle même avoir joué dans une prison, un maximum à Port-Cartier, avec des violeurs, c’était heavy, des sentences de 25 ans et plus. Les gars chantaient tous et je me suis dit que c’était surréel, ce que je vivais avec les miradors dans le coin. »

France a d'ailleurs confié que la réception du public était désormais complètement différente en spectacles : « Quand je la chante aujourd’hui et que je dis que ça aurait pu être #MoiAussi, les gens tout à coup écoutent les paroles différemment et comprennent : "Ah mon dieu, c’est de ça que ça parle..." »

Et, on s'en doute malheureusement, la chanson est encore tristement d'actualité pour un grand nombre de gens : « Tous les shows, je me fais dire : "Mon frère, c’est mon histoire". Chaque show, et j’en fais, des shows. »

Souhaitons que la portée des paroles de France puisse en libérer encore bien d'autres.

 

À lire aussi :

France D’Amour apprécie vraiment son célibat

Les messages de condoléances affluent pour David Savard

Est-ce que Hubert Lenoir s’est un peu trop inspiré d’un chanteur français?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES