Fabienne Larouche explique la fin de Sur-Vie

Sur Facebook, Fabienne Larouche s’est retrouvée à devoir expliquer la finale de Sur-Vie, la dernière série réalisée par Mariloup Wolfe qui la met également en vedette. C’est que l’émission en six épisodes en a déçu plus d’un et, suite à la pluie de critiques négatives, la productrice s’était manifestée sur la page Facebook de la série. Justifiant que son dernier bébé n’avait pas été aimé du public parce que « c’est quelque chose de très différent », Fabienne Larouche a peut-être été bien surprise en lisant les commentaires qui ont suivi cette publication. En effet, plusieurs internautes mentionnaient ne pas avoir compris la fin de la mini-série, ce qui a certainement contribué à leur déception face à elle et a poussé la productrice a s’adresser à nouveau aux spectateurs.

Mais, en dehors des publications Facebook, on voit aussi beaucoup de réponses aux commentaires du public. La personne en charge de la gestion de communauté ne semble pas très bien prendre la critique, mettons, et se donne plusieurs tapes dans le dos, écrivant notamment que « La réalisation est inventive et osée et, oui, elle peut décevoir, mais il y a une recherche, une inventivité rarement vue en télévision ». On se prend pas pour du 7up!

Il faut avouer qu’elle fait tout de même quelques concessions, notamment en écrivant que l’histoire aurait pu être mieux racontée et que le jeu des acteurs était « peut-être trop écrasé ». N’empêche, c’est fait d’une bien drôle de manière.

Si le public n’aime pas, ce n’est pas nécessairement que c’est « trop intellectuel », « très différent », qu’il n’a pas compris ou qu’il s’exprime trop durement. Des fois, on a beau mettre beaucoup d’effort dans quelque chose, c’est juste raté, malheureusement.

À lire aussi:

Les acteurs de Sur-Vie se confient sur leur célébrité

Fabienne Larouche confirme qu’il y a un(e) mort(e) à District 31

Découvrez les sept nouveaux personnages de L’Échappée

Crédit photo: Facebook (Sur-Vie)

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES