Éric Salvail: « je suis l’unique responsable de ce qui se passe »

Éric Salvail, au centre d’un dossier d’inconduite sexuelle publié hier matin dans La Presse, avait réagi peu après cette perturbante annonce, disant vouloir se retirer quelques jours. Cet après-midi, après les allégations portées contre Gilbert Rozon et Gilles Parent, l’animateur et producteur s’est excusé à toutes les victimes qu’il a faites au courant des 17 dernières années : « Je vous ai offensés. Je vous ai dérangés. Je vous ai blessés. Je le reconnais. Avec humilité et désolation. Je m’en excuse. Sincèrement. »

« Le constat est brutal : pendant de nombreuses années, dans de nombreuses situations et auprès de plusieurs personnes – bien au-delà de celles qui sont sorties publiquement – mes agissement ont causé du tort. » peut-on lire sur sa page Facebook. Affirmant se rendre compte que ses blagues n’en étaient pas, encore moins en milieu de travail, le fondateur de Salvail & co a également annoncé qu’il quittait ses fonctions au sein de son entreprise. « Je me retire donc des activités de Salvail & Co, en déléguant toutes les responsabilités et pouvoirs à mon équipe en qui j’ai pleinement confiance. Sur le plan strictement humain, je souhaite de tout cœur qu’elle puisse continuer à travailler et qu’elle n’ait pas à payer le prix de mes comportements. » mentionne-t-il.

Salvail s’est aussi repenti auprès des victimes collatérales de ses gestes : « À tous mes amis et collaborateurs du milieu artistique : je vous demande pardon de vous décevoir ainsi. À mon humble avis, personne parmi vous n’est complice de mes agissements. »

Promettant vouloir travailler sur lui-même et son comportement, Salvail conclu en disant qu’il quitte la vie publique pour une période indéterminée. « Pour des semaines… des mois… je ne le sais pas encore… je suspens ma carrière pour, d’abord, me concentrer à sécuriser les emplois de toutes ces personnes et ensuite m’investir avec sincérité dans une démarche rigoureuse. » affirme-t-il.

 

À lire aussi:

Sophie Prégent promet des mesures contre le harcèlement à l’UDA

Rozon-Salvail: La communauté artistique réagit au allégations

« Guillaume Wagner a cru bon s’approprier le courage »

Crédit photo: Serge Cloutier

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES