Debbie Lynch-White partage son expérience avec l'intimidation

Crédit photo: Karine Dufour via Radio-Canada

Debbie Lynch-White est sans contredit l'une des comédiennes les plus appréciées du Québec, mais ça n'a pas toujours été le cas! Lorsque le public l'a découverte sous les traits de l'IPL Nancy Prévost dans Unité 9, de nombreuses personnes ont eu du mal à faire la différence entre son personnage et ce qu'elle était vraiment. Lors de son passage à Tout le monde en parle, celle qui nous éblouira très bientôt au cinéma dans le rôle titre du film La Bolduc a réitéré qu'elle avait reçu de nombreuses menaces de mort suivant sa grande apparition dans la série en 2013. Mais l'actrice s'est depuis longtemps habituée à relativiser ce que les gens avaient à dire à son sujet.

« Née dans un format de Viking », Debbie a vécu de l'intimidation étant plus jeune, mais a rapidement appris à laisser aller les remarques désobligeantes à son égard : « Tout le monde, je pense, passe par là. Tu t’appelles Isabelle, ils vont t’appeler Isabelle-la-poubelle. Les enfants, les ados peuvent être très méchants, on l’a tous été. Quand j’étais jeune, je suis revenue souvent en pleurant parce que je me faisais appeler la grosse tomate, parce que j’ai les joues rouges et je suis grosse. Ma mère était un peu tough love et elle me disait tout le temps : "Ben aimerais-tu mieux être verte pis avoir l’air malade?" Et là je me disais : "OK, c’est cool une tomate finalement" ».

Karine Dufour via Radio-Canada

« J’en ai jamais vraiment souffert parce qu’on ne m’a jamais mise à part à cause de ça. Moi j’ai eu une éducation très normale et on m’a toujours valorisée. Aujourd’hui je me dis que je vais l’utiliser comme une force. À un moment donné tu te dis : "Autant dans mon métier que dans la vie, et tout ça, c’est ce que je suis, c’est un atout que j’ai, puis on est tous différents, on a tous nos bonnes journées et nos moins bonnes" », ajoute-t-elle.

Avec ses rôles aussi puissants que divers, la charismatique actrice fait réellement du bien à voir dans nos écrans. Considérant le sérieux avec lequel elle s'est préparée pour son rôle dans La Bolduc, on ne peut attendre d'aller l'acclamer dans un cinéma près de chez nous le 6 avril prochain. La comédienne planche d'ailleurs présentement sur un premier roman, de même qu'un spectacle musical, intitulé Elle était une fois..., qui célébrera les compositions d'auteures féminines. Vive Debbie!

Pour voir ou revoir son passage à Tout le monde en parle, c'est par ici!

 

À lire aussi : 

Martin Petit dévoile un secret du Gala Artis

La Voix: La performance qui a fait pleurer tout le monde

Roch Voisine se confie sur sa période sombre au sommet de sa carrière

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES