Danser pour gagner: Une grande première réussie!

Crédit photo: Serge Cloutier

La très attendue première de Danser pour gagner a eu lieu hier et on est encore impressionnés par le calibre des danseurs! Les six troupes sont pleines de talent et l’ont prouvé aux spectateurs lors de ce premier épisode en direct. On a d’ailleurs remarqué et apprécié la parité dans les équipes puisque trois sont formées de jeunes femmes et les trois autres d’hommes, mais on s’est aussi demandé pourquoi ne pas avoir laissé place également à un groupe mixte.

Quoi qu’il en soit, les membres de Rockwell FamilyT.eenagersDead Angle CrewQMDAWomanity et Marvl se sont illustrés individuellement et ensemble. On a adoré la prestation des premiers, qui sont les seuls à avoir utilisé la rondeur de la scène dans leur chorégraphie et qui ont dansé sur It’s Tricky, un succès de RUN-DMC dont on ne se tannera jamais. Les adolescentes nous ont impressionnés par l’étendue de leurs connaissances en danse du haut de leurs 14 ans. On a été moins charmés par le troisième numéro, consacré au popping, qui, bien que plein de synchronisme, manquait parfois de rigueur dans certains mouvements. Les juges ont vu la même chose, puisque c’est eux qui ont dû décrocher leur bannière à la fin de l’émission. Leur ont suivi les filles de QMDA, spécialisées dans le ballet-jazz, et on doit vous avouer qu’on a un faible pour elles! Intégrer différents genres de danse au style urbain est ce qui viendra mettre une touche de fraîcheur aux performances plus les semaines avanceront. La troupe suivante, où se concentre le plus de participants issus de la diversité, a prouvé que son cardio brisait des records et, finalement, la dernière a présenté une chorégraphie remplie de prouesses. Cascadeurs ou danseurs? On ne sait plus trop!

La moitié des troupes, c’est-à-dire Rockwell FamilyT.eenagers et Marvl, a été sauvée de l’élimination par les juges qui ont ensuite regardé les trois autres groupes s’affronter dans une confrontation épique, dansant 30 secondes chacun leur tour sur un même extrait musical. Léger malaise quand la caméra nous montrait Dead Angle Crew plutôt que QMDA (et vice versa) lorsque les juges passaient leurs commentaires. C’est des choses qui arrivent avec le direct, mais n’empêche qu’il y a quelqu’un quelque part qui aurait peut-être eu besoin d’un petit coaching pour bien identifier les différents danseurs. La troupe éliminée nous a paru amère, répétant à plusieurs reprises qu’ils font du « real street dance ». On l’a perçu comme une attaque pas constructive pour deux cents contre les filles avec un background en danse classique et, bien franchement, on a réagi d’un simple haussement d’épaules à leur départ à cause de ce genre de commentaire. Être mauvais perdants, c’est jamais gagnant!

Du côté des juges et animateurs, on croit qu’il y a place à de petits ajustements, mais on a eu l’impression que plusieurs se sont effectués au cours de l’heure et demie de diffusion. Laurence Nerbonne a semblé déstabilisée en arrivant sur le plateau. Ses premiers commentaires s’étiraient, on avait l’impression qu’elle commençait des phrases en n’ayant aucune idée de comment les finir. Par contre, après deux ou trois critiques du genre, elle s’est ressaisie et est devenue beaucoup plus succincte. On sent qu’elle sera la juge positive et encourageante du trio. Denis Bouchard semble plutôt vouloir prendre le rôle du méchant, si on peut se permettre de le formuler ainsi. On n’a pas du tout compris son commentaire par rapport aux lunettes fumées portées par une deuxième équipe d’affilé. Les deux premières troupes portaient des casquettes, mais ça ne l’avait pas dérangé pour autant. À voir ce que les internautes avaient à en dire sur Twitter, on n’est pas les seuls à avoir été surpris par cette drôle de remarque. Kim Gingras se positionne en tant qu’experte et ses critiques valent de l’or. On se demande juste pourquoi elle portait une robe digne de Jessica Rabbit quand ses acolytes avaient un look beaucoup plus casual. Mais bon, on avoue que c’est une reine dans son domaine, alors pourquoi pas?!

On n’a peu vu Julie Ringuette, mais on la retrouvera dès ce soir pour les coulisses du direct, à 18h30. Quant à Olivier Dion, on aimerait un peu plus de naturel. Sa remarque par rapport à l’usage d’une toune des Cowboys Fringuants dans un des numéros semblait plus personnelle et on en voudrait plus des comme ça. Et puis, avons-nous réellement besoin de mentionner Julie Snyder? La productrice est venue faire un coucou au public en début d’émission et, même avec le coude cassé, elle est magnifique!

Et vous, qu’avez-vous pensé de cette grande première?

 

À lire aussi:

Le grand prix de Danser pour gagner est finalement dévoilé

District 31: On sait enfin qui est responsable de la mort de Nadine

Blue Moon bat des records, pour le grand plaisir de Karine Vanasse

Crédit photo: Serge Cloutier

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES