10 stars engagées pour la bonne cause

Aussi impliquées que concernées, les célébrités favorites du show-business québécois aiment allouer une partie de leur précieux temps pour certaines causes qui leur sont chères et qu’elles défendent bec et ongle. On pense notamment à Véronique Cloutier, Maripier Morin ou encore P.K. Subban , pour n’en citer que quelques-unes, qui aiment défendre les valeurs auxquelles elles sont sensibles. Simple actionnaire ou vrai porte-parole, les célébrités québécoises jouent parfois de leur notoriété pour alerter sur des sujets qu’on aborde que trop superficiellement. Le féminisme, l’autisme ou certaines maladies sont ainsi défendus sur la place publique par des vedettes qui en font leur cheval de bataille. Pour vous aider, voici un petit récapitulatif (non exhaustif) des personnalités et de leurs si belles implications quasi quotidiennes.

1. Véronique Cloutier et Louis Morissette

 

Karine Paradis

C’est en 2016 que Véronique Cloutier et Louis Morissette annonçaient la création d’une fondation visant à offrir aux adultes vivant avec un trouble du spectre de l’autisme un milieu de vie adapté à leurs besoins. C’est suite à la lecture du livre Deux garçons à la mère, écrit par l’humoriste Guylaine Guay, mère de deux garçons autistes, que le couple a décidé de passer à l’action. Avec toute l’authenticité qu’on lui connaît, Véronique admet que cette lecture l’a profondément bouleversée. Ayant tôt fait de constater que les personnes autistes manquaient cruellement de ressources adaptées une fois passé l’âge adulte, le couple a décidé d’agir pour pallier le manque. C’est ainsi que leur est venue l’idée de construire des résidences adaptées aux besoins de ces personnes. Ces résidences se veulent un lieu d’accueil à long terme qui sera pensé en fonction des besoins particuliers des personnes autistes adultes. En effet, les troubles du spectre de l’autisme sont caractérisés par des sensibilités sensorielles. En d’autres mots, cela signifie que les personnes autistes sont particulièrement affectées par les bruits et les lumières. L’idée derrière la Fondation Véro & Louis est donc d’offrir un milieu de vie pensé en fonction de ces sensibilités particulières afin qu’il soit le plus apaisant possible.

C’est dans la ville de Varennes, en Montérégie, que la première maison Véro & Louis sera construite. Cette demeure, située en bordure de la rivière Saint-Charles, ouvrira ses portes à l’automne 2019 et aura la capacité d’accueillir 20 résidents adultes atteints d’un trouble du spectre de l’autisme. La cause est noble et la ville de Varennes a accueilli l’initiative avec beaucoup d’enthousiasme, ce qui a facilité la mise en branle du projet. Une série d’événements de financement sont prévus dans les prochains mois. Les profits de quatre spectacles des Morissette ont d’ailleurs été remis à la fondation. Une autre bonne raison qui justifie l’amour porté par les Québécois à ce couple vedette.

2. Brandon Prust et Maripier Morin

 

Karine Paradis

En 2016, Maripier est devenue ambassadrice de la Fondation Rêve d’Enfants et a présenté ses P’tites trouvailles dans le cadre de la campagne de Noël. Il s’agissait d’une cinquantaine d’items coup de cœur à offrir en cadeau, au profit de l’organisme de bienfaisance. Au cours de la même année, Maripier et son mari, Brandon Prust, se sont alliés à la cause de Héma-Québec afin de souligner l’importance des dons de sang. Ils ont ainsi été deux des nombreuses célébrités choisies comme têtes d’affiche de cette campagne d’envergure visant à sauver toujours plus de vies. En 2017, l’ex-candidate d’Occupation Double s’implique davantage dans la cause des enfants malades. Elle devient en effet porte-parole de la Fondation des étoiles, un organisme qui finance la recherche pédiatrique afin d’améliorer la qualité de vie des enfants malades et de leurs familles.

Il y a quelques mois, l’animatrice a d’ailleurs fait partie d’un groupe de célébrités qui ont accepté de vendre leurs vêtements aux profits de la Fondation des étoilesL’événement Star Boutique a pris la forme d’un cocktail dînatoire où a eu lieu un encan vestimentaire et tous les profits ont été remis à la fondation qui lutte pour améliorer la santé des enfants et des adolescents. Mitsou GélinasAriane MoffatMarc DupréAnne DorvalMarie-Soleil DionJoey ScarpellinoMari-Mai et plusieurs autres étaient aussi de la partie. Celle qui a joué le rôle de grande sœur pendant deux saisons de suite à La Voix Junior veut contribuer au bien-être des enfants. Tant dans son rôle de soutien des jeunes participants de ce concours télévisé que dans celui de porte-parole pour la Fondation des étoilesMaripier n’hésite pas à s’impliquer dès qu’elle peut faire une différence.

3. Angela et Carey Price

 

Instagram @cp0031

C’est en 2014 que Carey Price a concrétisé son engagement auprès du Club des petits déjeuners en devant leur ambassadeur national Premières nations, Métis et Inuits. Pour l’occasion, Carey s’est rendu dans sa ville natale d’Anahim Lake, dans l’Ouest canadien, afin de participer au lancement officiel de deux clubs. Par son implication, le gardien de but étoile des Canadiens de Montréal désire faire une différence dans la vie des jeunes. En cohérence totale avec la mission de l’organisme qu’il représente, Price croit qu’un petit déjeuner équilibré et une bonne estime de soi sont les conditions gagnantes pour qu’un jeune puisse atteindre son plein potentiel. Ainsi, il s’implique afin que le maximum de jeunes puisse bénéficier de ce qui l’a aidé, lui aussi, à devenir l’athlète de haut niveau qu’il est aujourd’hui. Il n’hésite donc pas à rappeler aux jeunes l’importance d’un mode de vie actif, d’une alimentation saine et du succès scolaire. « Fier de mes origines, je tenais depuis longtemps à redonner de façon concrète et durable à ma communauté. […] De plus, l’impact positif est à court et à long terme, car on nourrit aussi des rêves, et rêver se veut le début de la réussite » explique-t-il en entrevue dans Le Journal de Montréal. En janvier dernier, Carey a participé à l’événement Shooting for the Stars coorganisé par le Club des petits déjeuners et la Fondation Air Canada. Quatre jeunes issus des communautés autochtones ont alors été invités à visiter Montréal afin de rencontrer leur idole, Carey Price, et d’assister à un match des Canadiens. Angela Price, la femme du talentueux hockeyeur, est aussi très active auprès du Club. L’implication auprès de cet organisme est ainsi un projet cher au couple et Angela est une ambassadrice à part entière. Il y a quelques années, elle a d’ailleurs participé à la collecte de fonds du Club alors qu’elle était enceinte de cinq mois! Le Club des petits déjeunersœuvre présentement dans 216 écoles canadiennes, ce qui permet à 20 000 jeunes de recevoir 3 577 860 petits déjeuners chaque année.

4. Jasmin Roy

 

Courtoisie Fondation Jasmin Roy

La Fondation Jasmin Roy désire contribuer à un monde plus ouvert et bienveillant. Pour ce faire, l’accent est mis sur le développement chez les jeunes de comportements prosociaux. On cherche à développer la compassion de la nouvelle génération afin de réduire la violence et l’intimidation et la discrimination. C’est en 2010, suite au lancement de son livre Osti de fif!, dans lequel il expose l’homophobie dont il a été victime, que Jasmin Roya l’idée de lancer un organisme qui viendrait en aide aux victimes d’intimidation. C’est ainsi que la Fondation Jasmin Roy vit le jour! La cause de l’intimidation a donc une importance particulière pour le philanthrope. Les initiatives de la fondation touchent par ailleurs aux enjeux qui entourent les communautés LGBTQ+, entre autres. S’adaptant aux maux de l’ère actuelle, la fondation lançait il y a quelques mois une nouvelle campagne de sensibilisation afin de contrer la cyberintimidation. Jasmin tient fortement à rappeler que, même lorsque l’intimidation se produit dans un lieu virtuel ou par messages textes, l’impact est tout aussi puissant que s’il se produisait dans la « vraie » vie. Les affiches de sensibilisation présentent donc des jeunes, cellulaire à la main, dans une scène banale dont on est témoin chaque jour sans pouvoir se douter de la détresse de la victime qui se trouve peut-être devant nous. De quoi faire réfléchir!

5. P.K. Subban

 

Instagram @subbanator

Il y a quelques années, alors qu’il arborait fièrement le numéro 76 des Canadiens de MontréalP.K. Subban a fait un don de 10 millions de dollars à la Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants. Étalé sur sept ans, ce don des plus généreux contribue encore aujourd’hui à trouver des remèdes afin d’éliminer la souffrance des touts petits. Le généreux hockeyeur tenait, par ce don, à faire une différence. Alors que certains de ses détracteurs le croient égoïste et prétentieux, son implication dans la cause des enfants malades démontre qu’on a plutôt affaire à un homme au grand cœur. P.K. désire que cet argent permette aux parents de rester au chevet de leur enfant malade sans s’inquiéter de devoir débourser pour des essentiels comme les médicaments et la nourriture. Suite à ce don historique, soit le plus grand engagement philanthropique d’un athlète professionnel canadien jusqu’à maintenant, P.K. est aujourd’hui le porte-parole des campagnes de financement de la fondation. Le fonds Le Coup de main de P.K.a aussi été créé et permet de donner un coup de main financier aux familles de milieux défavorisés dont la situation précaire est aggravée par la maladie de leur enfant. Même s’il a depuis quitté Montréal et qu’il joue dorénavant pour les Predators de NashvilleP.K. visite les enfants de l’Hôpital de Montréal dès qu’il en a la chance. En février dernier, ses coéquipiers l’ont d’ailleurs accompagné dans cette visite alors que l’équipe était de passage à Montréal pour affronter les Canadiens.

6. Léa Clermont-Dion

 

Karine Paradis

Il y a maintenant près de 10 ans que Léa Clermont-Dion milite pour la diversité corporelle et le féminisme. Déjà à l’âge de 14 ans, Léa se questionnait sur les pressions vécues par les femmes au quotidien et l’impact des images soi-disant parfaites véhiculées dans les médias. Elle désirait que le monde de la mode reconnaissance une beauté plus diversifiée. Elle participait ainsi à une conférence universitaire sur la question et est recrutée à l’époque par le comité jeunesse du Conseil du statut de la femme. Quelques années plus tard, elle rencontre Jacinthe Veillette et les deux femmes lancent ensemble la pétition donnant vie à la Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée. Cette charte se veut un engagement des milieux de la mode, des médias et du gouvernement afin de valoriser une vision plus saine et réaliste du corps. Nul doute que cette initiative a grandement contribué aux changements qui se sont opérés dans les médias au cours des dernières années. Aujourd’hui, les standards de beauté se diversifient et les images photoshoppées à l’extrême sont dénoncées. En plus de la production du documentaire Beauté Fatale, portant sur son expérience des troubles alimentaires et des pressions sociales liés à l’apparence, la jeune militante a aussi publié récemment le livre La revanche des moches afin de dénoncer des standards de beauté inatteignables.

7. Emma Verde

 

Facebook d’Emma Verde

Depuis deux ans, la populaire youtubeuse s’implique auprès de la Fondation Mira et c’est ainsi qu’elle en est devenue une ambassadrice officielle en décembre dernier. Elle a par ailleurs accueilli chez elle une mignonne boule de poils nommée Mila qu’elle élèvera et chérira dans l’espoir qu’elle devienne un jour un chien guide. En plus de faire sa part au quotidien en s’occupant d’un bébé chien Mira, Emma désire utiliser sa tribune pour faire connaître la cause. Elle rappelle ainsi que les chiens Mira aident des personnes avec un handicap visuel, mais aussi celles à mobilité réduite et des enfants atteints d’un trouble du spectre de l’autisme et qu’ils sont aussi de plus en plus demandés comme chiens de soutien émotionnel dans les milieux difficiles comme la DPJ ou les postes de police. Sur Instagram et sur YouTube, on peut ainsi observer la craquante Mila et en apprendre un peu plus sur ce que c’est de devenir une famille d’accueil pour un chien Mira. La généreuse youtubeuse espère que cela encouragera d’autres personnes à faire de même ou à faire un don à la fondation. Le processus est d’ailleurs très simple puisqu’il est possible de faire un don de 10$ ou 20$ en textant MiraEmma au 45678.

8. Alex Nevsky et Jérémy Demay

 

Capture d’écran

C’est en décembre dernier que la chanson Vivant a été lancée afin de partager un message d’espoir. Alex Nevsky et Jeremy Demay désiraient ainsi faire leur part en imaginant une chanson qui inspirerait les jeunes à agir pour faire une différence dans le monde. Pour chaque partage de la vidéo sur les réseaux sociaux, RBC Banque Royale s’est engagée à remettre 2$ à Génération Centraide, un organisme qui œuvre afin d’encourager les jeunes à réduire les inégalités sociales en s’engageant dans leur communauté.

En plus de profiter à une bonne cause, les deux amis souhaitaient aussi que la vidéo soit porteuse de changement en soi. Les paroles se veulent ainsi rassembleuses et porteuses d’espoir. La chanson invite les jeunes à s’investir dans le monde afin de devenir « conducteurs de lumière » ; une façon poétique de dire qu’ils ont la possibilité de laisser leur marque et d’améliorer les choses par leurs actions.

9. François Bellefeuille

 

Facebook de François Bellefeuille

Au dernier Gala les OlivierFrançois Bellefeuille a remporté le trophée de la catégorie du Meilleur vendeur pour les spectacles d’humour. Il a décidé de mettre sa statuette à l’effigie de l’humoriste Olivier Guimond en vente pour une bonne cause. Après des mois marqués par les dénonciations d’inconduites sexuelles qui ont chamboulé les milieux artistiques du Québec et d’ailleurs, c’est aux profits du RQCALACS que l’humoriste a choisi de mettre son trophée aux enchères. Le Regroupement québécois des centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (RQCALACS) s’est donc vu remettre la somme de 30 300$. Le trophée a en effet été acheté par Vincent Guzzo, le vice-président et directeur des cinémas du même nom, pour la somme de 10 100$. François Bellefeuille a décidé d’égaler la somme et a mis au défi le Groupe Juste pour rire de faire de même. Le montant initial a ainsi été triplé et donnera un bon coup de pouce à cet organisme sans but lucratif qui œuvre chaque jour afin d’éradiquer toutes les formes d’agressions et d’exploitation sexuelles.

10. Pierre Brassard

 

Serge Cloutier

Cela fait maintenant deux ans que Pierre Brassard est le porte-parole officiel d’Ataxie Canada, une association qui rassemble les personnes touchées par les ataxies héréditaires, que ce soit parce qu’elles sont affectées par la maladie ou parce qu’elles cherchent à la traiter. Ataxie Canadaoffre ainsi du support aux personnes souffrant de ces maladies neurologiques dégénératives qui affectent la coordination et finance la recherche afin de faire une différence.

 

C’est après avoir rencontré Samuel Camirand, un homme atteint de l’ataxie de Freidrich, que Pierre décide de s’impliquer pour la cause. Dans une courte vidéo à saveur humoristique, Pierre invitait récemment la population à donner généreusement à Ataxie Canada… afin qu’il n’ait pas à venir chercher l’argent directement dans notre porte-monnaie!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES