Complètement GAGA!!!

Absolument GAGA!

Avant d’écrire quoi que se soit, je dois vous préciser que je suis, je l’avoue, un fan fini de Lady GaGa alors il était plus qu’évident que j’appréhendais hautement le spectacle d’hier soir, mais je devais, en votre honneur, me dissocier de mon obsession le temps d’une soirée afin de vous pondre une critique qui n’étalerait pas les contrecoups d’une personne déjà conquise d’avance. Par chance, ce n’est pas une critique négative que je dois vous écrire puisqu’elle est réellement la nouvelle reine de la pop et que son spectacle était magistral ; Madonna peut donc, selon moi, définitivement prendre sa retraite!

Le début des premières parties s’est entamé quelques minutes après 20h00 avec le groupe allemand Cinema Bizzare qu’on peut définir comme étant des wannabes Tokio Hotel, mais en plus Heavy. Bref, aucun point commun avec le style musical de miss GaGa. Ensuite, un autre groupe aussi insipide que le premier a pris d’assaut la scène sans toutefois éveiller la foule qui ne demandait pourtant qu’une chose, soit d’obtenir de bons rythmes et de bonnes mélodies afin de les extirper de la platitude qui planait. Puis, The White Tie Affair, le dernier et troisième groupe des premières parties, qui mérite amplement qu’on le nomme, contrairement au deuxième, s’est approprié la scène avec beaucoup d’aisance et a su enflammer les spectateurs qui sombraient de plus en plus vers un sommeil profond. Leurs chansons sont entraînantes, rafraichissantes et teintées de sexualité. Nous devons donc surveiller, au cours des prochaines années, ce groupe puisqu’il risque, au contraire des deux autres, faire du bruit et il ne risque vraiment pas de se perdre dans la brume.

Entracte!

Puis, après une trentaine de minutes interminables, Lady GaGa, sous un orage de cris hystériques, s’est emparée de la scène en interprétant brillamment la chanson « Paparazzi » pour finalement, dans l’ensemble, nous interpréter onze chansons de son maigre répertoire ainsi qu’une nouvelle intitulée « Future Love » ; elle aura d’ailleurs merveilleusement interprétée cette dernière en s’accompagnant au piano. À ce propos, cette nouvelle chanson devrait se retrouver, après quelques recherches, sur son second album qui devrait voir le jour vers la fin de cette année ou au début de l’autre. Une version acoustique et divine de « Poker Face » aura précédée « Future Love ». Pour ce qui est de la mise en scène du spectacle, ce n’est cependant pas encore à la hauteur de ce qu’elle aimerait pourtant faire puisqu’il n’y avait pas de concordance entre les chansons et les vidéos, qui sont toutefois intéressants. Cependant, pour une première tournée officielle, la mise en scène est secondaire vu que, il faut l’admettre, nous n’étions pas présents pour voir un spectacle théâtral, mais bien pour être envouté par son étonnante voix ainsi que par son incroyable prestance. Sur ce fait, au nombres de spectacle qu’il m’ait été possible de voir, j’ai rarement vu un artiste avoir autant de charisme et d’honnêteté envers son public. Elle parlait régulièrement si ce n’était pas ou presque après chaque chanson, elle faisait des blagues et elle était très souriante ; elle a même pleurée quand, à la fin du spectacle, les organisteurs lui ont offert un gâteau et un cadeau afin de célébrer son anniversaire, elle était très émue.

En résumé, comme je vous l’avais mentionné en août dernier alors qu’elle se produisait au Seven Nightclub, Lady GaGa est une véritable chanteuse dont l'avenir ne peut qu’être, avec l’ampleur de son talent, exceptionnel. Elle désirait, à l’époque, la gloire et la popularité, son souhait s’est finalement réalisé et ce, en très peu de temps.

En conclusion, je suis encore et toujours très impatient face à son retour!


Bonne fête Lady GaGa, tes nombreux fans t’adorent!

PLUS DE NOUVELLES