Charles Lafortune partage son opinion par rapport aux excuses de Walmart

Crédit photo: Karine Paradis

Oh oui, Walmart s’est excusée!

Mais disons que ce n’est pas très satisfaisant…

Vendredi dernier, Charles Lafortune partageait un message empreint de colère et le Québec en a fait de même en faisant comprendre au géant commercial que l’abolition de son programme favorisant l’embauche de travailleurs atteints de handicap était une très mauvaise décision.

Walmart a tenté de se racheter en adressant la situation dans un communiqué.

« Au Québec, nous soutenons la formation professionnelle pour les personnes ayant des déficiences depuis de nombreuses années et nous nous engageons fermement à continuer à le faire dans le futur.

La semaine dernière, nous avons avisé des agences locales du Québec que nous ne pourrions malheureusement plus participer au programme de formation professionnelle volontaire dans sa forme actuelle. Notre objectif était de trouver d’autres moyens d’aider les personnes dans ces programmes, y compris l’emploi direct. De toute évidence, la façon dont nous avons géré ce changement a créé de la confusion et de la déception, et nous nous en excusons très sincèrement. Nous avons entendu les préoccupations soulevées ces derniers jours par les participants du programme, leurs familles et la communauté. Pour la suite, nous travaillerons avec toutes ces personnes, leurs familles et les organismes de services sociaux locaux pour trouver de nouveaux arrangements qui offriront du soutien aux participants, et cela inclut la possibilité d’embaucher directement ces personnes.

Walmart est fière de faire partie de la communauté du Québec et de soutenir des organismes tel qu’Opération Enfant Soleil, Moisson Montréal, Le Club des petits déjeuners et la Croix-Rouge, de même que des centaines d’organismes locaux qui reçoivent chaque année des millions de dollars pour leurs efforts importants dans la communauté. »

La compagnie a essayé de recoller les pots cassés, mais ne semble pas comprendre complètement l’ampleur de l’enjeu.

Charles Lafortune a tenu à s’exprimer sur cette réponse sur les ondes de TVA, interviewé dans le cadre du TVA Nouvelles : « Je salue le fait qu’ils veuillent revenir sur cette position. J’espère de tout cœur que ce n’est pas du damage control. […] Malheureusement, dans leur réponse, on est vraiment dans le flou. Ce qui est fort dommage, parce que Walmart, malgré ma grande colère, a été un chef de file dans l’intégration des personnes différentes et était un leader. […] On a l’impression qu’on est dans le damage control et on aurait aimé qu’ils reviennent sur leur décision. Ils auraient pu devenir un leader corporatif là-dedans. »

Je voudrais aussi souligner qu’il y a d’autres organismes et d’autres compagnies qui accueillent des gens qui ont des besoins particuliers et je les invite à le faire connaître, ajoute l’animateur. Je sais que parfois, ils ne veulent pas se faire du capital de sympathie sur le dos de ces gens-là, mais ce serait bien que les gens soient aussi au courant. »

Ayant lui-même un enfant atteint d’autisme, il ne comprend toujours pas la décision de la grande multinationale : « Pourtant, dans le commerce au détail, ces gens-là sont de très bons travailleurs, parce qu’au contraire, ils aiment faire des tâches répétitives! Ils aiment savoir qu’ils ont à faire des tâches. Pour eux, c’est très très satisfaisant et très sécurisant. »

Croisons les doigts pour que ça change et que Walmart revienne sur sa décision!

Pssst! Charles a aussi échangé avec Annie Desrochers sur les ondes d’ICI Radio-Canada Première.

 

À lire aussi:
Ryan Kennedy n’est plus à The Voice France
Paul McCartney touché par la prestation de Yama et Kelly à La Voix
Marc Labrèche parodie La Voix et c’est terriblement drôle!

Source: TVA Nouvelles

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES