Changer le mal de place

Amy Winehouse soignerait sa dépendance au crack à Ste-Lucie en fumant des tonnes de pot, ce que sa famille et ses amis encouragent fortement. Paraît-il que ça la relaxerait suffisamment pour qu’elle n’ait pas envie de drogues dures : Elle n’aurait pas touché au crack depuis plusieurs mois. De plus, cela lui fait regagner un peu d’appétit, ce qui est une bonne chose. Ben coudonc, cé toujours ça…une chose à la fois!

PLUS DE NOUVELLES