Carolane de Barmaids s’ouvre sur le passé criminel de son père

Plus ça va, plus on en connaît sur les Barmaids et notre amour pour elles ne fait que s’approfondir. Malgré leurs frasques, on devine leur grand cœur et on adore la solidarité qui les unit, dans les bons comme dans les pires moments. Cette deuxième saison nous a donné à voir des moments plus intimes avec les vétérantes de la première saison : après s’être remise d’une perforation de l’estomac cet été, Marilyne s’est confiée sur la violence conjugale dont elle a été victime et dont elle garde encore les séquelles.

Cette fois, c’est Carolane qui nous a fait entrer dans son intimité et qui s’est exprimée sur le passé carcéral de son père. Bien qu’il ait été en prison pendant de longues années, Carolane n’a jamais cessé de le voir, de l’aimer et de le soutenir. Ce témoignage émouvant nous touche d’autant plus sachant à quel point la barmaid influence toujours positivement l’humeur de ses comparses. À savoir si les démêlés de son père ont affecté leur relation, la jeune maman y va avec sagesse : « C’est sûr que tu penses tout le temps au fait que, bon : « [est-ce qu’il va] faire une connerie, [est-ce qu’il va lui] arriver quelque chose? » C’est évident. T’sais, on dit tout le temps qu’un tannant reste tout le temps un tannant. [Maintenant], je pense qu’il a [gagné en maturité], je pense qu’il a compris. C’est sûr que je crois que ça aurait été différent si mon père avait été là. T’sais, on s’entend que le côté paternel, je l’aurais sûrement plus eu. Oui, ça aurait peut-être changé bien des choses. »

On ne peut qu’imaginer l’influence qu’une telle absence a eu sur sa vie. Quant au fait de suivre les traces de son père, Carolane ne cache pas qu’elle partage certains de ses penchants, mais elle est toutefois bien ancrée dans ses valeurs : « Mon père me mêlera jamais dans ses affaires. T’sais, je suis sa fille. Jamais, jamais il va faire ça. C’est sûr que moi aussi je suis une fille qui aime l’argent facile. Travailler dans les bars, c’est quand même facile. C’est sûr que j’irais pas voler quelqu’un, t’sais je vendrais pas de drogues ou peu importe. Je travaille quand même pour mon argent. Non, j’irais pas dans le crime pour avoir de l’argent plus facile. »

Regardez l’intégralité de son témoignage touchant :

 

À lire aussi : 

Les Barmaids se prennent pour les Spice Girls et c’est parfait

Les épisodes de Barmaids ne sont plus disponibles sur le net

Éric Salvail nous fait découvrir la conclusion de l’Opération Michèle Richard

Crédit photo : Capture d’écran

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES